NEW YORK, États-Unis – Sidney Crosby est près à se remettre au travail.

Alors que la LNH et l’Association des joueurs (AJLNH) ont prévu se rencontrer à New York mardi pour une séance de négociations syndicales unique, le joueur étoile des Penguins de Pittsburgh a quitté pour la Grosse Pomme afin de se rendre disponible pour prendre part aux discussions.

Crosby a été actif au cours des négociations des derniers mois et a assisté à plusieurs réunions, lui qui pourrait jouer un rôle important mardi en l’absence des têtes dirigeantes de chaque partie. Le capitaine des Penguins pourrait se retrouver face au propriétaire de Pittsburgh Ron Burkle — entre autres — si l’AJLNH décidait de l’envoyer autour de la table des négociations.

Alors que les discussions sont au point mort, la ligue et le syndicat ont décidé de tenir une réunion qui se fera sans le commissaire Gary Bettman ni le directeur exécutif de l’AJLNH Donald Fehr.

«Je ne suis pas complètement d’accord avec le fait de les écarter des disscussions puisqu’ils sont payés pour en venir à une entente, a déclaré le gardien des Sabres Ryan Miller, lundi, au quotidien The Buffalo News. Mais si ça fait en sorte que davantage de propriétaires s’impliqueront dans le conflit, alors tant mieux.»

Dimanche, la LNH a annoncé que six propriétaires de club seraient présents: Burkle (Pittsburgh), Mark Chipman (Winnipeg), Murray Edwards (Calgary), Larry Tanenbaum (Toronto), Jeff Vinik (Tampa Bay) et Jeremy Jacobs (Boston).

L’AJLNH s’attend à ce que de nombreux joueurs se retrouvent à New York pour l’occasion et en choisira six d’entre eux pour participer à la réunion qui aura lieu en après-midi.

Crosby, Miller, Jonathan Toews — qui a souvent fait des commentaires durs à l’endroit de Bettman lors d’entrevues avec les journalistes —, Martin Saint-Louis et Kevin Westgarth font partie du groupe à avoir fait le voyage, mais l’Association des joueurs ne divulgera pas sa liste officielle de six représentants avant mardi.

Il serait difficile d’imaginer un tel scénario sans Crosby. Après avoir raté la majeure partie des deux dernières saisons en raison de sa commotion cérébrale et de ses problèmes au cou, l’athlète de 25 ans a repris la forme, mais ne peut toujours pas jouer étant donné le présent conflit de travail.

Crosby a pris part à deux séances à Toronto lorsque l’AJLNH a déposé des offres, et était parmi les quelque 300 joueurs qui se sont rendus à New York pour une rencontre tout juste avant que la ligue ne décrète le lock-out, en septembre.

Sinon, Crosby a passé le plus large de son temps à patiner en banlieue de Pittsburgh, où il a toujours été sincère dans ses réponses aux questions des journalistes. Contrairement à plusieurs autres joueurs, il a évité d’uniquement pointer la LNH du doigt et a plutôt évoqué que les deux parties avaient la responsabilité de trouver un compromis.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!