Les deux équipes s’affronteront pour le droit de représenter l’Association Est en finale de la Coupe Stanley.

Autant les Penguins que les Bruins entameront la finale de l’Est bien reposés. Les deux équipes ont disposé de leurs adversaires en cinq parties en deuxième ronde.

Cela tombe bien puisqu’elles en avaient arraché au premier tour. Les Pens ont éliminé les Islanders de New York en prolongation au terme du sixième match de la série. Cela a été encore plus compliqué pour les gros ours. Ils ont dû réussir une remontée spectaculaire pour vaincre les Maple Leafs de Toronto en temps supplémentaire durant le match ultime.

Sans surprise, les Penguins sont les plus efficaces à l’attaque depuis le début des éliminatoires. Ils comptent en moyenne 4,27 buts par match, en plus d’avoir un très bon ratio buts pour/buts contre à cinq contre cinq de 1,43. Ils sont tout aussi terrifiants en avantage numérique avec un taux de réussite de 28,3 %.

Ceux qui ont fini premiers dans l’Est se débrouillent également bien dans leur zone, surtout depuis que Dan Bylsma a remplacé Marc-André Fleury par Tomas Vokoun avant le cinquième match de la série contre les Islanders. Au cours des quatre rencontres où Fleury était devant le filet, les Penguins ont accordé une moyenne de 3,5 buts. Depuis que Vokoun est en charge, ils ne cèdent que deux fois en moyenne par match. Ils ont aussi un bon taux d’efficacité (89,7 %) en désavantage numérique depuis le début des séries.

Gregory Campbell, Nathan Horton
(Nathan Horton a été efficace pour les Bruins avec 12 points en 12 matchs./Charles Krupa/AP)

Malgré tout cela, on ne doit pas sous-estimer les Bruins. Ils marquent 3,17 buts par match – deuxièmes parmi les équipes en séries derrière Pittsburgh – en plus d’avoir considérablement amélioré leur jeu de puissance si on compare avec la saison régulière (21,9 % contre 14,8 %).

De plus, ils n’ont pas connu trop de difficultés contre les Rangers en dépit du fait qu’ils ont dû utiliser trois défenseurs inexpérimentés. Dennis Seidenberg est maintenant de retour au jeu, et Torey Krug a été une révélation avec ses quatre buts en cinq parties.

Il faut aussi prendre en compte le travail de Tuukka Rask. Contre les Leafs et les Rangers, le dauphin de Tim Thomas a conservé un taux d’efficacité de ,928 et une moyenne de buts alloués de 2,22.

À surveiller
Une des histoires fascinantes de cette série sera l’affrontement entre Jarome Iginla et Jaromir Jagr.

  • Iginla, avant la date limite des transactions, a bloqué l’échange qui l’aurait envoyé à Boston et a plutôt décidé de se joindre aux Penguins. En réponse, les Bruins ont fait l’acquisition d’une ancienne gloire des Penguins, Jagr. Ce dernier n’a que quatre passes depuis le début des séries, tandis qu’Iginla a récolté quatre buts et huit mentions d’aide.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!