Nam Y. Huh Nam Y. Huh / The Associated Press

CHICAGO – Jonathan Toews est un élément clé pour les Blackhawks de Chicago et Patrice Bergeron l’est autant pour les Bruins de Boston. Cette série finale de la Coupe Stanley est spectaculaire, et c’est en partie en raison des performances de ces deux joueurs.

Toews et Bergeron ont subi des blessures lors du cinquième match et on ne sait toujours pas s’ils seront en uniforme, lundi, pour le match no 6. S’ils ne sont pas en mesure d’enfiler les patins, la dynamique de la série pourrait changer alors que les Blackhawks ne sont qu’à une victoire d’un autre championnat.

«Ce sont deux grands joueurs. Je crois que n’importe quel entraîneur dans la ligue aimerait avoir un joueur comme ça dans son équipe, a déclaré l’ailier gauche des Blackhawks, Patrick Sharp. Je ne peux pas parler pour Boston, mais je n’ai pas besoin d’en dire beaucoup à propos de Jonathan. Tout le monde sait ce que nous pensons de lui dans ce vestiaire.»

Au chapitre des statistiques, les deux joueurs ont eu une grande influence sur le rendement de leur équipe respective au cours de la finale. Le fait de réunir Toews et Patrick Kane semble être tout ce dont les Blackhawks avaient besoin pour mettre fin à leurs déboires offensifs, alors que Bergeron maintient une excellente production depuis le tout début des séries.

«Il fait tout de la bonne manière, a commenté l’attaquant des Bruins, Brad Marchand. Il remporte ses mises en jeu et ça nous donne l’occasion d’amorcer les séquences avec la rondelle. Il est excellent en défensive et il fait du très bon travail contre les meilleurs joueurs adverses.»

L’entraîneur-chef des Bruins, Claude Julien, a indiqué que la blessure «au corps» de Bergeron serait réévaluée quotidiennement. Joel Quenneville a quant à lui déclaré qu’il était optimiste de voir Toews participer au match no 6 puisqu’il se sent déjà mieux.

Il serait difficile de reproduire ce que les deux joueurs de centre font bien. Le gardien Tuukka Rask a concédé que les Bruins ne pouvaient remplacer Bergeron.

«Il faut s’adapter et adopter un style de jeu différent, a-t-il expliqué. Nous ne pouvons nous apitoyer sur notre sort s’il n’est pas dans la formation. Nous devrons jouer avec les joueurs qui sont en santé.»

Comme la Coupe Stanley sera au TD Garden lundi, il sera probablement plus facile pour les joueurs de se concentrer sur leurs propres tâches et d’ignorer les blessures, même si des éléments clés sont touchés.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus