SHERBROOKE, Qc – Il faut compter sur Pascal Desjardins pour que la fête nationale des Acadiens soit soulignée comme il se doit aux Jeux du Canada, jeudi, à Sherbrooke. Le jeune sauteur en longueur de la délégation Nouveau-Brunswick promet de faire tout un tintamarre, avec son drapeau acadien à la main.

«Je suis un peu triste parce que j’ai l’habitude de fêter ça à Petit-Rocher, et c’est vraiment plaisant, souligne Desjardins. Mais je vais me reprendre ici. J’ai amené un drapeau acadien qui va me suivre partout et plusieurs bandeaux aux couleurs de l’Acadie. Tout le monde va savoir que c’est la journée de la notre fête nationale, je vais y voir. Je suis Néo-Brunswickois, mais je suis avant tout Acadien», ajoute-t-il fièrement.

Ardent défenseur de la langue française et affirmant être très heureux de participer aux Jeux dans une ville francophone, le fils du maire de Petit-Rocher, âgé de 19 ans, s’est lancé comme défi de ne pas dire un mot d’anglais, jeudi.

Si Geneviève Lalonde, de Moncton, a fait un beau cadeau aux Acadiens à l’avance, mardi, en éclipsant le record canadien au 2000 mètres steeple, Desjardins n’a pas pu se qualifier pour la finale de l’épreuve de saut en longueur, avec un bond de 5,98 mètres.

L’histoire ne dit pas s’il a réussi à impressionner des filles, comme il disait à la blague que c’était sa principale source de motivation.

«Je veux bien représenter ma province, mais l’objectif est d’avoir du plaisir, mentionnait le flamboyant jeune homme avant sa compétition. Je veux chauffer les meilleurs au pays, mais je vais aussi essayer d’impressionner les filles. J’espère bien me faire une blonde, c’est la place pour rencontrer. Les plus belles filles sont en athlétisme, c’est connu.»

Important pour Stéphanie

Stéphanie Doiron entend également souligner la fête des Acadiens à sa façon, à la veille de prendre part à la compétition de saut en hauteur.

«Je n’ai rien amené, mais je vais porter les couleurs de l’Acadie. Je vais magasiner quelque chose c’est sûr. C’est important pour moi.»

L’étudiante en administration à l’Université de Moncton, âgée de 20 ans, aura une autre raison de fêter puisque les Jeux du Canada marquent le quatrième anniversaire du début de sa relation avec son ami de coeur Mitchell Quigg, qui a justement gagné la médaille d’argent au décathlon mardi.

«Nous nous sommes connus peu de temps avant les Jeux de 2009, et nous avons pris part à plein de compétitions ensemble cette année-là, raconte Doiron, qui souhaite créer la surprise et imiter son copain, vendredi. Mais on peut dire que c’est à Charlottetown que tout a commencé pour nous.»

Comme quoi Pascal Desjardins a raison d’être à la recherche de l’âme soeur à Sherbrooke…

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!