GUELPH, Ont. – Le quart Dan LeFevour a franchi les deux verges cruciales pour un touché en prolongation, dimanche, alors que les Tiger-Cats de Hamilton ont remporté la demi-finale de l’Est 19-16 aux dépens des Alouettes de Montréal.

Les Ti-Cats auront le privilège d’affronter les Argos en finale de l’Est à Toronto, dimanche prochain.

Les Alouettes avaient créé l’impasse 13-13 à la toute fin du quatrième quart, grâce à trois belles courses de Tyrell Sutton et un placement de 32 verges de Sean Whyte. Ce dernier a ajouté un placement de 34 verges en prolongation (après de courtes passes à S.J. Green et Duron Carter), mais les Ti-Cats ont profité de leur droit de réplique pour l’emporter. À la suite de passes à Greg Ellingson et Andy Fantuz, LeFevour a obtenu deux premiers essais avec des faufilades, avant de porter lui-même le ballon sur le jeu décisif. Ses coéquipiers l’ont soulevé sur leurs épaules après ce jeu.

«Je leur disais de me faire descendre, a dit LeFevour. C’est un jeu d’équipe, la défensive a fait le travail au quatrième quart. Je ne suis qu’une pièce du casse-tête… Tout le monde a contribué.»

L’entraîneur-chef des Tiger-Cats, Kent Austin, n’a pas hésité à mettre la saison de son équipe dans les mains d’une recrue.

«Quand vous affrontez une défensive comme ça, vous devez intégrer votre quart au jeu par la course, sinon vous jouez à 11 contre 12.»

Henry Burris avait donné les devants 13-10 aux Ti-Cats en rejoignant C.J. Gable pour un touché sur un jeu passe et course de 17 verges, avec 1:04 à disputer au dernier quart.

Troy Smith a réussi une passe de touché de 30 verges à Carter au troisième quart. Il a réussi 14 passes sur 26, pour 142 verges.

Burris a complété 23 passes sur 36, pour 204 verges. LeFevour a réussi trois passes sur six pour 36 verges, mais il a surtout fourni 61 verges au sol, en 18 courses.

Avec sept minutes à faire au troisième quart, Smith a rejoint S.J. Green pour 18 verges. Une punition de 15 verges (protecteur facial) a amené le ballon à la ligne de 40 des Ti-Cats, puis Sutton a fourni une course de 11 verges. C’est peu après que Smith a reperé Carter avec une passe haute et précise, du côté droit. Ce dernier a bien étiré le bras gauche pour atteindre la zone des buts, aux dépens de Rico Murray qui le couvrait.

Les Alouettes menaient alors 9-6. Winston Venable a plus tard étouffé une menace des Ti-Cats en interceptant une passe très imprécise de Burris à la ligne de 13 des Alouettes, avec 44 secondes à écouler au troisième quart. Burkes Dales a ensuite ajouté un simple, après cinq minutes de jeu au dernier quart.

Luca Congi avait réussi deux placements plus tôt au troisième quart (29 et 35 verges), procurant alors une avance de 6-2 aux Ti-Cats.

«Nous avons eu de la difficulté à terminer nos matchs et à maintenir nos avances cette année. Nous devons leur donner le crédit, a déclaré l’entraîneur et directeur général des Alouettes, Jim Popp. Ils ont inscrit des touchés à leurs deux dernières posessions.»

Au premier quart Whyte a raté une quatrième tentative de placement de suite (de 40 verges), avec huit minutes à écouler à l’engagement, mais les Alouettes en ont au moins retiré un point. Les Alouettes ont ensuite doublé leur avance avec un autre simple, sur un dégagement de Dales.

Les Alouettes ont brillé en défense en stoppant les Cats à la ligne de deux en fin de deuxième quart. LeFevour a remis du côté droit à Gable, mais celui-ci a été stoppé pour une perte de terrain.

La première demie s’est conclue sur un botté de dégagement bloqué et repris par Hamilton, mais il n’y avait plus de temps au cadran. L’équipe ontarienne n’a récolté que huit verges au sol lors des deux premiers quarts.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!