MONTRÉAL – Le président de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF), le Suisse René Fasel, souhaiterait obtenir une plus grande collaboration de la part de l’Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey (AJLNH) pour la tenue de grands tournois internationaux.

Fasel a expliqué qu’il aimerait bien ramener un tournoi du genre de la Coupe Canada d’autrefois, qui prendrait alors les traits d’une Coupe du monde, ainsi que de s’assurer de la participation à long terme des hockeyeurs de la LNH aux Jeux olympiques.

Mais voilà, non seulement l’AJLNH ne semble pas plus entichée qu’il ne le faut à négocier la présence de ses membres, elle n’a pas encore invité le président de l’IIHF pour en discuter.

«On attend toujours que l’Association nous invite pour en discuter», a-t-il dit dimanche au Centre Bell, en route pour Toronto, où il assistera lundi à l’intronisation des nouveaux membres du Temple de la renommée.

Fasel déplore les difficultés à négocier avec le syndicat, mais il n’est pas surpris. «On a vu lors du dernier lock-out à quel point ça peut être compliqué de négocier avec eux.»

Le président s’étonne cependant qu’on n’ait pas profité de ce dernier conflit pour régler la question des Olympiques pour toute la durée de la convention collective.

«Le contrat de travail est signé jusqu’en 2022, pourquoi ne pas inclure les JO jusqu’à cette date aussi?, s’est-il demandé. On aimerait bien que les joueurs se rendent compte que le sport est plus important que l’argent.»

Quand on lui fait remarquer que pour les Jeux de PyeongChang, en 2018, il n’y a pas beaucoup d’intérêt pour la LNH de se retrouver en Corée du Sud, il n’est pas d’accord.

«L’Asie est un gros marché à développer. Je pense que d’y envoyer ses meilleurs joueurs serait positif. C’est vrai que la KHL est plus près de ce marché, mais un peu comme le fait la NBA, la LNH pourrait faire une importante percée en Asie avec ses étoiles. Elle doit y songer, surtout avec la possibilité que les JO y retournent dès 2022, avec la candidature de Pékin.

«Si j’étais joueur de hockey, en plus de la coupe Stanley, je souhaiterais remporter une médaille d’or olympique. J’espère qu’ils le voient de la même façon.»

Finalement, Fasel ne croit pas que la présence à long terme des joueurs de la LNH aux Jeux se fera au détriment d’une éventuelle Coupe du monde.

«Je pense qu’il y a de la place pour les deux.»

L’IIHF serait prête à mettre sur pied un premier Mondial dès 2015.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!