LAS VEGAS, États-Unis – Le champion des mi-moyens Georges St-Pierre a déclaré qu’il avait remué ciel et terre en prévision de son combat de championnat du week-end contre Johny «Bigg Rigg» Hendricks et qu’il était confiant de défendre son titre avec succès lors du gala UFC 167.

Les deux combattants s’affronteront samedi au MGM Grand Garden Arena.

Le président de l’UFC Dana White a rendu hommage à St-Pierre lors d’une conférence de presse, qualifiant le Montréalais de 32 ans de «roi de la télévision payante» de son organisation.

«Quand tu es riche comme Georges St-Pierre, que tu es toujours aussi inébranlable mentalement et que tu démontres la même volonté et la même passion qu’à tes débuts, c’est ce qui le sépare des autres», a déclaré White aux journalistes jeudi.

Interrogé à savoir jusqu’à quel point St-Pierre (24-2) est riche, White a répliqué: «Il est riche. Il est très riche.»

Et White connaît la richesse. Le patron de l’UFC voyage à travers le monde en jet privé, prend des paris impressionnants, conduit des voitures exotiques et mange dans les meilleurs restaurants.

La paye de samedi permettra d’étoffer encore davantage le fonds de pension de GSP. St-Pierre, la principale attraction du circuit sur la télévision payante, devrait empocher plusieurs fois le montant de 2 millions $US que Zuffa a versé pour acheter l’UFC en 2001.

Pour sa part, Hendricks (15-1) a indiqué qu’il s’était préparé à livrer un combat debout et qu’il voulait mettre le champion K.-O.

Le prétendant au titre a également dit que même s’il aimait bien GSP, il voulait le tuer, ajoutant au passage — dans ses propres mots — «pas dans ce sens là».

Et tandis que Hendricks tentait de déconcentrer son adversaire en abordant l’enjeu des tests antidopages, St-Pierre a souri et a poliment répondu aux questions.

En réponse aux reproches de Hendricks à l’effet que le champion n’est plus aussi dominant qu’à l’époque, St-Pierre — qui s’exprimait en français — a transformé l’accusation en argument de vente pour son DVD de mise en forme ‘RushFit’.

GSP, le professionnel par excellence

D’autre part, White a indiqué que le choix de GSP comme tête d’affiche du spectacle célébrant le 20e anniversaire de l’UFC allait de soi et que le circuit était chanceux que le Québécois puisse insérer cet événement dans son agenda.

«Il est le professionnel par excellence, a dit White. Peu importe à quel point il a été dominant au cours des dernières années, il prend encore ses adversaires au sérieux, il y met encore l’effort. C’est un professionnel impliqué.»

White a aussi confié que St-Pierre était facile d’approche à l’extérieur de la cage. Si le champion a des problèmes, il prend le téléphone et ils les règlent. «Il n’y a pas d’égo avec Georges St-Pierre … Personne n’est aussi facile d’approche et plus professionnel dans son travail que Georges St-Pierre.»

Le champion s’est entouré de personnes recommandables, a-t-il souligné.

«Il n’y a pas de démon dans son placard. Il contrôle son propre destin. Il fait ce qu’il doit.»

Et il a l’air d’un vrai champion.

St-Pierre s’est présenté à la conférence de presse en complet-cravate, tandis que Hendricks a opté pour le t-shirt vert lime et la casquette de baseball noire.

En ce sens, St-Pierre tentera ce week-end d’inscrire son nom dans plusieurs catégories du livre des records de l’UFC.

Il peut d’ailleurs écrire une page d’histoire en l’emportant samedi, puisqu’il deviendrait le premier combattant à enregistrer 19 victoires dans ce circuit.

Le Québécois est présentement à égalité avec le membre du Temple de la renommée de l’UFC Matt Hughes, qui s’est incliné devant lui pour lui offrir sa première conquête du titre des mi-moyens, à 18 victoires.

GSP est aussi à égalité avec l’ex-champion des poids moyens Anderson Silva pour le plus grand nombre de victoires en combats de championnat, avec 11. Et si le combat contre Hendricks dure 40 secondes ou plus, alors St-Pierre surpassera la marque de cinq heures, trois minutes et 51 secondes de B.J. Penn dans l’octogone en carrière en UFC.

St-Pierre détient déjà le record pour le plus grand nombre de rounds de championnat disputés (47).

Il a aussi établi des records de l’UFC aux chapitres des coups significatifs qui ont atteint leur cible (1153), des coups qui ont atteint leur cible (2398), des projections au sol réussies (84) et du taux de réussite des projections au sol (75 pour cent), selon FightMetric.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!