MELBOURNE, Australie – La Québécoise Eugenie Bouchard a eu besoin de sept balles de match pour venir à bout de la Française Virginie Razzano 6-2, 7-6 (10), mercredi, et atteindre le troisième tour des Internationaux d’Australie.

Le Canadien Vasek Pospisil, la 28e tête de série au sein du tableau masculin, a quant à lui joué malgré des douleurs importantes au dos pour finalement signer une héroïque victoire de 3-6, 7-6 (6), 7-6 (9), 6-1 contre l’Australien Matthew Ebden.

Bouchard, la 30e tête de série chez les femmes, n’a pas connu autant de difficultés, mais elle a quand même eu droit à une dure bataille de la part de Razzano, qu’elle affrontait pour la première fois. L’athlète de Westmount a complété le premier set en 35 minutes, mais il lui a fallu près de 90 minutes pour arracher le second.

Bouchard disputera maintenant un match de troisième tour dans un tournoi du Grand Chelem pour seulement la deuxième fois. Celle qui en est à sa deuxième année dans la WTA avait atteint le même stade, l’an dernier, à Wimbledon. Elle est la première Canadienne à se rendre aussi loin à Melbourne depuis Sonya Jeyaseelan en 2000.

«C’était un peu fou», a dit Bouchard du deuxième set, alors qu’elle a eu besoin de toute son énergie pour s’imposer.

«C’est devenue une affaire mentale et j’ai dû batailler. Je suis contente d’avoir eu le dessus à la fin. Il y a eu des points bizarres, a-t-elle souligné. Elle a aussi très bien joué à l’occasion sur mes balles de match.

«L’avantage allait d’un côté puis de l’autre. Globalement, je n’ai pas joué comme je suis capable de le faire. Mais même si c’est un peu laid, il faut quand même lutter et essayer.»

La Québécoise de 19 ans, qui se retrouve dans le tableau principal en Australie pour la première fois après avoir perdu en qualifications l’an dernier, a eu la vie facile au premier set alors qu’elle a rapidement réussi un bris de service et a pris une avance de 5-1.

Le deuxième set a été une autre histoire, alors que Bouchard a effacé un déficit de deux bris. Elle a toutefois été incapable de sceller la victoire quand elle a profité de balles de match lors du 10e jeu, alors que Razzano était au service.

La Française a survécu grâce à trois erreurs de Bouchard, ce qui a mené au bris d’égalité.

La Canadienne l’a emporté après avoir réussi quatre as et 25 coups gagnants. Elle a par ailleurs commis 25 erreurs non-provoquées.

«Je suis arrivée ici en tant que tête de série pour la première fois. Alors c’est évident qu’on s’attend à ce que je gagne les premiers tours. Mais je m’attends toujours à bien faire, a dit Bouchard. D’une manière ou d’une autre, je dois livrer une bonne performance sur le court. Je ne peux pas me préoccuper de ce que les gens disent.»

Bouchard a profité du soutien d’une poignée de partisans, qui ont brandi de petites affiches épelant son prénom. La Québécoise leur a lancé sa serviette après le match, et ses fans lui ont remis un koala en peluche en guise de souvenir.

La prochaine adversaire de Bouchard sera l’Américaine Lauren Davis, qui a vaincu l’Allemande Julia Goerges 7-5, 2-6, 6-4.

Pospisil a dû recevoir des soins à trois reprises au deuxième set et par moments il a semblé vidé de toutes ses énergies, mais le Canadien de 23 ans a bataillé et réussi à signer une victoire inattendue.

Les douleurs au dos le gênent depuis le début de l’année, l’ayant forcé à renoncer à disputer une demi-finale en Inde et à se retirer d’un tournoi à Sydney.

«C’est persistant, j’ai dû serrer les dents. Je suis super-content d’avoir réussi», a commenté Pospisil, qui a eu besoin de médicaments antidouleur pour compléter son match après qu’un thérapeute lui eut confirmé qu’il pouvait continuer s’il le voulait.

«Au milieu du troisième set, je ne me sentais pas très bien, j’ai pris des pilules et 30 minutes plus tard, je ne sentais plus grand-chose.»

Son prochain adversaire sera la huitième tête de série Stanislas Wawrinka. Le Suisse a battu Alejandro Falla 6-3, 6-3, 6-7 (4-7), 6-4.

En double masculin, le Torontois Daniel Nestor et le Serbe Nenad Zimonjic ont amorcé leur tournoi en l’emportant 6-4, 6-3 contre les Allemands Benjamin Becker et Daniel Brands.

Chez les femmes, la Torontoise Sharon Fichman et la Portoricaine Monica Puig ont perdu leur match d’ouverture. Elles se sont inclinées 4-6, 6-4, 7-5 contre les Espagnoles Garbine Muguruza et Arantxa Parra Santonja.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!