KRASNAYA POLYANA, Russie – Les responsables des équipes de ski acrobatique du Canada et des États-Unis ont rejeté des allégations de la part de leurs rivaux de la Russie selon lesquelles ils avaient demandé que soient apportés des changements au parcours des bosses des Jeux de Sotchi.

Selon ce qu’a rapporté le site internet officiel des Jeux, mercredi, la Fédération russe de ski acrobatique soutient que les Canadiens et les Américains ont déposé une requête en appel pour modifier le tracé, mais que cette requête a été rejetée.

Alexander Mironov, un scientifique travaillant pour l’équipe russe de ski acrobatique, affirme que les deux pays ont protesté mardi, qu’il y avait eu rencontre et que la décision avait été prise de ne rien changer.

Mironov ajoute, toujours selon le site internet de Sotchi 2014, que selon les règles, le parcours ne peut pas être altéré une fois que les séances officielles d’entraînement ont commencé.

Mais selon Peter Judge, chef de la direction de l’Association canadienne de ski acrobatique (ACSA), c’est l’équipe russe qui a logé le protêt.

Il a qualifié la situation de «pure fiction».

«Il y avait des inquiétudes au sujet du parcours, à savoir s’il respectait les critères de la Fédération internationale de ski (FIS), et c’est le cas. Ce sont les Russes qui ont logé un protêt à la FIS, deux fois en fait, pour modifier le parcours et l’ont retiré les deux fois, a déclaré Judge, au site internet officiel.

«Il n’y a eu aucun protêt logé de notre part, ni de la part des Américains.»

De leur côté, les responsables de l’équipe olympique de ski acrobatique des États-Unis ont déclaré au service de nouvelles olympiques qu’ils étaient «très satisfaits du parcours tel qu’il est, et qu’il n’y avait eu aucune mauvaise réaction à ce sujet».

«Il a été question des bosses qui étaient trop imposantes, mais il a été convenu que tout le monde allait négocier le même parcours et que personne allait en soutirer un avantage.»

Sergey Ivanov, responsable du parcours des bosses à Sotchi, a confié qu’une rencontre avait eu lieu entre les entraîneurs, à l’issue de la première séance d’entraînement, dimanche, mais que personne n’avait déposé de protêt.

«Il y a eu un meeting le 2 février avec tous les entraîneurs et les officiels, et des suggestions ont été avancées pour adoucir les bosses et rendre plus profond le sillon qui précède la bosse.

«Le Canada l’a demandé et ça été fait.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!