MONTRÉAL – Les équipes de la LHJMQ ont bien fait à la Coupe Memorial ces trois dernières années puisqu’elles l’ont emporté à chaque fois. Mais rien n’est acquis pour les Foreurs de Val-d’Or en vue du tournoi qui débutera vendredi à London, en Ontario.

Les champions du circuit Courteau devront affronter la meilleure équipe défensive de l’Ouest (les Oil Kings d’Edmonton), la meilleure attaque en Ontario (le Storm de Guelph) et une équipe-hôtesse (les Knights de London) aguerrie aux exigences de la Coupe Memorial puisque son noyau de joueurs participera à ce tournoi pour la troisième année d’affilée.

Bref, les seules soirées de congé pour les hommes de Mario Durocher seront celles où ils ne disputeront pas de match.

Les Foreurs affronteront d’abord les Knights, vendredi, et devront chercher à profiter du fait que ceux-ci n’auront pas joué de match officiel depuis plus d’un mois. London, qui aligne notamment Michael McCarron, le choix de premier tour du Canadien l’an dernier, a été éliminé par Guelph en cinq matchs au deuxième tour des séries de la LHO.

L’entraîneur-chef des Knights, Dale Hunter, a toutefois emprunté la même stratégie que les Cataractes de Shawinigan. Ceux-ci, en 2012, avaient également vécu une longue période d’inactivité, mais ils avaient profité de ce repos pour gagner en force au fil du tournoi, qu’ils ont fini par remporter devant leurs partisans.

«Nous faisons les mêmes choses que Shawinigan à l’époque et ils ont gagné, alors nous espérons que ça va nous aider aussi», a commenté Bo Horvat, un des sept attaquants actuels des Knights qui ont participé aux deux dernières éditions de la Coupe Memorial.

Les joueurs de London ont eu droit à neuf jours de congé avant de recommencer à s’entraîner. Ils ont disputé un match intra-équipe, la semaine dernière, pour retrouver un peu de leurs réflexes.

«Nous sommes affamés. Tout le monde veut montrer que nous pouvons rivaliser avec les champions», a déclaré le capitaine Chris Tierney, qui se souvient que les Knights se sont inclinés en finale devant Shawinigan, il y a deux ans, alors que des Cataractes plus frais et dispos l’avaient emporté 2-1 en prolongation.

«Nous nous souvenons qu’ils volaient sur la glace, a dit Tierney. Nous voulons faire la même chose en patinant plus vite que nos adversaires, en étant les premiers sur la rondelle en troisième période.»

Même si leur présence à la Coupe Memorial était assurée cette année à titre d’hôtes, les Knights ont affiché leurs couleurs en devenant une des trois équipes en Ontario à atteindre le cap des 100 points au classement et des 300 buts marqués.

Le Storm, que les Foreurs affronteront à leur deuxième match de la Coupe Memorial, lundi, trône au sommet de ce palmarès. Guelph a dominé la LHO avec ses 108 points (en vertu de 52 victoires en 68 matchs) et la Ligue canadienne de hockey avec ses 340 buts marqués. L’équipe, qui est dirigée depuis quatre ans par l’ancien attaquant de la LNH Scott Walker, a été couronnée championne de l’Ontario la semaine dernière.

Le Storm semble issu du même moule que les Foreurs puisqu’il mise sur une attaque puissante. Six joueurs ont atteint le cap des 60 points en saison régulière, tandis que les Kerby Rychel, Zach Mitchell, Robbi Fabri (le joueur par excellence des séries dans la LHO), Scott Kosmachuk et Jason Dickinson ont combiné leurs efforts pour inscrire 54 buts en séries. Guelph compte donc deux trios offensifs de premier plan.

«Quand tu peux mettre des joueurs de cette qualité-là sur la glace à toutes les deux présences, ça augmente les chances d’obtenir des occasions de but, a noté Walker. Ils savent comment marquer, mais ils sont également à l’aise dans les matchs serrés.»

Le Storm pourrait toutefois payer le prix pour son manque d’expérience à la Coupe Memorial, comparativement aux Knights et aux Oil Kings.

La formation d’Edmonton, que Val-d’Or affrontera mardi à son dernier match du tournoi rotation, en sera à sa deuxième participation en trois ans à la Coupe Memorial. Huit joueurs de l’équipe actuelle y étaient quand l’équipe albertaine a perdu le match de bris d’égalité aux mains des Cataractes, en 2012. Ils ont aidé leur équipe à afficher le meilleur dossier défensif dans l’Ouest cette saison, avec 179 buts accordés.

Comme les Foreurs, toutefois, les Oil Kings n’auront pas droit à beaucoup de repos avant le tournoi puisqu’il leur a fallu attendre jusqu’à lundi pour disposer des Winterhawks de Portland en sept matchs en finale de la Ligue de l’Ouest.

«Nous allons devoir nous ajuster très rapidement, a reconnu l’entraîneur-chef Derek Laxdal. Mais nos joueurs sont coriaces. Ils sont au rendez-vous quand c’est le temps de jouer et nous avons connu beaucoup de succès à l’étranger.»

Cette attitude des Oil Kings découle d’un événement tragique survenu il y a près d’un an, quand l’attaquant Kristians Pelss est décédé après avoir chuté d’un pont à Riga, en Lettonie. Ses amis insistent pour dire qu’il s’agissait d’un accident.

Pelss faisait partie de l’équipe championne des Oil Kings en 2012 et plusieurs de ses coéquipiers à l’époque jouent encore avec la formation d’Edmonton.

«Nous avons vraiment adopté l’attitude que nous jouons pour Pelssy et ça nous a motivé, a affirmé le capitaine Curtis Lazar. Nous savions qu’il était là, à veiller sur nous, dans les moments où nous allions sur la glace et qu’ensemble, il fallait combattre l’adversité.»

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!