Archives Métro Le joueur le plus susceptible de se planter est Mikhail Grigorenko. Il sera le choix de Canadien.

Vous le savez, la politique du Sportnographe a toujours été d’encourager Canadien a ne pas être bon. Cela toujours le but de terminer au dernier rang de la «Ligne» Nationale, histoire de repêcher tout un champion en juin prochain.

Comme c’est son habitude, Canadien nous a écoutés, multipliant les échanges douteux, les congédiements hâtifs et les rappels de joueurs poches. Malheureusement, le trio de Desharnais-Cole-Pacioretty n’a pas su s’ajuster à la médiocrité du rythme, et l’équipe repêchera au troisième rang. La position parfaite pour faire un excellent mauvais choix. Voyons voir ce qui s’offre à (insérer nom du futur DG).

Nail Yakupov: Classé au premier rang des espoirs, Yakupov aurait très bien pu se désintégrer chez Canadien. D’abord parce qu’il a été victime d’une violente commotion cérébrale en fin de saison, puis parce qu’il est Russe. Si Canadien le repêche, il s’en ira assurément subir d’autres commotions en KHL. Heureusement, il risque de ne plus être disponible au troisième rang.

Filip Forsberg: On dit de lui qu’il est un travailleur infatigable, un excellent marqueur et qu’il est la valeur la plus sûre de cette cuvée 2012. C’est pourquoi Canadien ne le prendra pas.

Ryan Murray: Celui-là est défenseur et les amateurs réclament avec impatience une supervedette offensive. Il n’est donc pas impossible que Canadien le choisisse, mais il a trop peu de défauts à son arc, selon nous.

Alex Galchenyuk: Le pauvre Alex a raté la quasi-totalité de la dernière saison à la suite d’une blessure au genou, et disons que Canadien aime bien les blessures aux genoux. Par contre et malgré les apparences, Galchenyuk est un Américain né de parents biélorusses. Les risques d’un départ vers la KHL sont moindres. Pas le meilleur candidat pour Canadien.

Mikhail Grigorenko: On le dit un peu lâche et paresseux. Même Patrick Roy, qui selon ce qu’on entend par les temps qui courent est ce qui se fait de mieux en matière de meilleur coach de tous les temps, ne réussit pas à le motiver. Enfin, comme il joue actuellement à Québec, les gens de la Vieille Capitale pourront se moquer de Canadien encore plus s’il devient le prochain Andreï Kostitsyn ou s’il finit par jouer en Russie.

Nos études poussées et nos observations scientifiques de Canadien au cours des dernières années nous forcent à en arriver à cette conclusion logique: le joueur le plus susceptible de se planter est Grigorenko. Il sera le choix de Canadien.

Citation de la semaine:
«C’est sûr que t’as pas le choix vis-à-vis la tollé de commentaires de la part des amateurs de hockey.» -Yvon Pedneault

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!