Graham Hughes Tanner Marsh, Lin-J Shell,. Graham Hughes / La Presse Canadienne

MONTRÉAL – Ce n’est rien de moins qu’une de leurs meilleures performances de la saison qui a permis aux Alouettes de Montréal de demeurer au coeur de la course — très serrée — aux séries dans l’Est de la Ligue canadienne de football.

Face aux Stampeders, la meilleure équipe du circuit, les Alouettes ont dominé la colonne des revirements (3-0) et celle du temps de possession (36:54), ce qu’ils n’avaient pas fait depuis trois matchs. Et mises à part les premières séquences du match, au cours desquelles les Alouettes se sont retrouvés repoussés loin dans leur territoire, l’équipe a bénéficié de bonnes positions de départ pendant ce duel.

«Quand on remporte la bagarre des revirements, on peut gagner des matchs, a noté l’entraîneur-chef Tom Higgins. J’ai aimé de l façon dont nos joueurs se sont comportés. On a fait face à de l’adversité pendant ce match, alors que les Stampeders ont créé l’égalité. Mais on s’est battu. On doit apprendre comment clore les matchs et nous avons fait du bon travail à ce chapitre dans cette rencontre.»

«C’est notre meilleure performance parce que c’est la plus récente, a pour sa part blagué le quart Jonathan Crompton. Je pense qu’on a bien joué, mais on doit rapidement apporter les correctifs qui doivent l’être, puisque nous avons une courte semaine devant nous.

«On a obtenu la victoire, c’est tout ce qui compte, a ajouté celui qui refuse toujours de prendre quelque mérite que ce soit. La défense a fait tout un travail pour nous remettre le ballon dans de bonnes positions et sur les unités spéciales, nous avons bénéficié de quelques bons retours. Les gars ont bien exécuté les jeux.»

Avec les récentes victoires des Tiger-Cats de Hamilton et des Argonauts de Toronto, les Alouettes devaient absolument l’emporter pour suivre le rythme imposé par ces deux formations, qui ont respectivement une fiche de 4-7 et 4-8. Les Alouettes, aussi à 4-8, occupent le troisième rang en vertu de leur défaite subie aux mains des Argos.

Pour le centre Luc Brodeur-Jourdain, cette victoire est le fruit d’une variété de facteurs, mais plus particulièrement de la façon dont l’attaque s’est comportée.

«Je pense qu’on a présenté une attaque bien diversifiée, a expliqué Brodeur-Jourdain. On est très content de ce que nous avons accompli (dimanche). De vaincre une équipe qui avait une fiche de 10-1 alors que nous, nous connaissions des difficultés, ça fait toujours plaisir.»

Il estime également que Crompton est de plus en plus à l’aise.

«(Crompton) fait tout ce qu’il a à faire pour nous donner les meilleures chances de gagner. C’est un quart-arrière qui limite ses erreurs. Il y a une courbe d’apprentissage et de son côté, il a une bonne pente!»

Le principal intéressé est plutôt d’accord avec cette affirmation.

«Mais tout le mérite revient à la ligne à l’attaque, s’est-il empressé de souligner. Elle me donne le temps nécessaire pour faire les bons choix.»

Bon nouveau départ

Il y a quelques semaines, les Alouettes avaient exprimé le désir d’oublier leur atroce début de saison et de «disputer» une nouvelle campagne de 10 rencontres. Duron Carter, qui a capté huit ballons pour 79 verges et un touché, a fait remarquer que les Alouettes ont une très bonne fiche dans ce mini-calendrier.

«On est 3-1, c’est plutôt bien à mes yeux comme fiche, a-t-il dit souriant. Et c’était important afin de garder le rythme imposé par les meneurs dans notre section.»

«Nous avons connu quelques bons matchs cette saison, mais celui-là en fut un très, très bon, a quant à lui déclaré le demi de coin Geoff Tisdale, auteur d’une interception. Mais il reste encore beaucoup à faire.»

Klassen devra s’absenter

Au cours de cette rencontre, les Alouettes ont perdu les services du plaqueur Michael Klassen, qui pourrait devoir s’absenter pour une assez longue période.

Au troisième quart, le colosse de six pieds cinq, 275 livres s’est disloqué la cheville gauche et a dû être transporté hors du terrain. Le joueur de deuxième année doit passer des radiographies qui préciseront la nature de la blessure.

«On espère que ce ne soit pas plus grave qu’une dislocation», a indiqué Higgins.

*****

De nouveau cette semaine, le receveur Kenny Stafford et le demi défensif Dominique Ellis ont été laissés de côté par Higgins. Du côté des Stampeders de l’entraîneur-chef John Hufnagel, le secondeur Yannick Carter et le joueur de ligne offensive Edwin Harrison n’ont pas pris part au match.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!