MONTRÉAL – Le Canada croit avoir le potentiel nécessaire pour remporter quatre médailles olympiques en plongeon aux Jeux de Londres.

Le directeur technique de Plongeon Canada, Mitch Geller, fixe des chances de médailles au 3m individuel féminin, au 3m synchronisé féminin, au 10m synchronisé féminin ainsi qu’au 3m individuel masculin. Il indique toutefois qu’il serait satisfait si le Canada décrochait deux médailles.

«Deux médailles seraient pleinement satisfaisantes, mais trois médailles ce serait formidable. Les Olympiques, c’est spécial et tout peut arriver là-bas. Nous gardons les doigts croisés pour que des choses positives se produisent pour nous», a déclaré Geller lors d’un appel-conférence avec les médias montréalais.

Rappelons qu’en 2008, aux Jeux de Pékin, seuls Alexandre Despatie au tremplin de 3m et Émilie Heymans à la tour avaient réussi à mettre la main sur des médailles d’argent.

Geller s’attend à ce que les compétitions du côté masculin soient plus relevées que par les années précédentes. Il affirme que le degré de difficulté des sauts n’a cessé d’augmenter depuis les derniers Jeux.

«En 2008, les plongeurs exécutaient des sauts de trois et demi. Les plus grands compétiteurs font maintenant des plongeons de quatre et demi, ce qui augmente énormément le niveau de difficulté. C’est le gros défi pour Alexandre (Despatie), qui a été à l’écart de la compétition cette saison. Ça peut être très coûteux de faire un tel saut puisque ça demande un très haut niveau de précision», a expliqué Geller.

Pour l’instant, Plongeon Canada n’a dévoilé que les membres des duos pour les plongeons synchronisés. Meaghan Benfeito et Roseline Filion formeront le duo féminin alors qu’Alexandre Despatie et Reuben Ross feront équipe du côté masculin.

Benfeito et Filion avaient terminé en septième place à leurs premiers Jeux olympiques, en 2008. Geller croit que leurs récentes récoltes de médailles dans les événements d’envergure internationale est de bon augure pour Londres.

Au chapitre individuel, Despatie et Abel n’auront pas besoin de participer aux qualifications olympiques étant donné leur forte récolte de points dans les compétitions internationales. Despatie pourrait devoir replonger si d’autres hommes tirent leur épingle du jeu, mais Geller note qu’il s’agirait d’une situation très inhabituelle.

Abel a notamment attiré l’attention aux Championnats du monde en 2011 alors qu’elle avait décroché la troisième place au tremplin de 3m.

Les plongeurs qui ne sont toujours pas qualifiés auront l’occasion de se faire valoir lors de la Coupe Canada, qui se tiendra du 3 au 6 mai prochain à Montréal. La compétition de sélection finale aura lieu du 25 au 27 mai, au Centre sportif du Parc olympique de Montréal.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!