Pas de grande surprise cette année au March Madness. L’équipe favorite l’a emporté, même si elle a eu une petite frousse en fin de match.

Les Wildcats de l’Université du Kentucky ont entamé le prestigieux tournoi de basketball américain en tant que grands favoris il y a quelques semaines. Ces derniers n’ont pas déçu leurs nombreux partisans : ils ont défait les Jayhawks de l’Université du Kansas hier en grande finale par le pointage de 67-59.

Grâce à cette victoire, Kentucky a remporté le huitième Championnat national de son histoire. Pour sa part, l’entraîneur John Calipari a mis la main sur son premier titre à la barre d’une équipe de première division.  Les Wildcats ont dû battre leurs rivaux sans une grande prestation à l’attaque de leur vedette, Anthony Davis. Celui qui sera probablement le premier choix au total au prochain repêchage de la NBA a fini le match avec une maigre récolte de six points. Il ne s’est même pas inscrit au tableau en première demie. Davis a tout de même trouvé d’autres façons de s’imposer. Il a notamment attrapé 16 rebonds.

Au chapitre des points, c’est le garde Doron Lamb qui s’est le plus illustré, avec une récolte de 22 points. La vedette des Jayhawks, Thomas Robinson, a bien paru, amassant 18 points. Sa prestation n’a toutefois pas été suffisante, car les siens n’ont menacé les Wildcats qu’en toute fin de partie.

Résultats:
Kansas: 59
Kentucky: 67
Anthony Davis, la grande vedette des Wildcats, n’a pas fait sa marque au tableau lundi. Il a toutefois été dominant à d’autres chapitres, notamment à celui des rebonds. Il en a amassé 16 en tout.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!