CALGARY – La compétition sera vive au sein des équipes canadiennes de ski acrobatique cette saison, et la deuxième épreuve de la Coupe du monde de bosses présentée à Calgary l’a de nouveau démontré.

Mikaël Kingsbury a encore une fois fait preuve de sa supériorité sur la piste unique du Parc olympique en décrochant la médaille d’or pour une cinquième année de suite à Calgary. Il a enregistré une note de 85,78 en finale, loin devant son compatriote Simon Pouliot-Cavanagh, qui a récolté 82,92 points. Le Japonais Sho Endo a pris la troisième place.

Du côté des femmes, Chloé et Justine Dufour-Lapointe ont été devancées par l’Américaine Hannah Kearney sur le podium.

Le parcours, qui est conçu comme un dos d’âne, met les skieurs à l’épreuve avec une descente abrupte après le premier saut. Les quatre athlètes québécois l’ont bien négocié, en plus de devoir composer avec le froid et la visibilité réduite.

«Ce n’est pas la piste sur laquelle je suis le plus à l’aise, mais j’y ai toujours eu de bons résultats, a commenté Kingsbury. Aujourd’hui (samedi), c’était juste une question d’être intelligent, de bien sauter et de ne pas faire d’erreurs. Je crois que c’est ce que Simon et moi avons bien fait.

«En super-finale, tu veux tout donner, mais on a été assez conservateurs. En même temps, on a poussé pour faire des sauts parfaits et pour avoir la technique parfaite.»

Il s’agissait pour Pouliot-Cavanagh d’un premier podium depuis mars 2013, quand il avait terminé troisième lors d’une épreuve en duel à Sierra Nevada, en Espagne. Après une saison sans podium, le skieur originaire de L’Ancienne-Lorette prévoit faire meilleure figure cette année.

«L’an passé, j’ai eu une bonne saison, mais j’ai été moins constant, a-t-il expliqué. J’ai compris beaucoup de choses à propos de ma manière de skier et je crois que je vais être encore meilleur.»

Marc-Antoine Gagnon a pris le 11e rang, tandis que Philippe Marquis, vainqueur le mois dernier lors des bosses en duel à Ruka, en Finlande, a été éliminé dès la ronde de qualification et a pris le 31e rang. Les récentes performances des skieurs canadiens démontrent que l’équipe demeure extrêmement compétitive malgré le départ à la retraite d’Alexandre Bilodeau.

«On est tous super proches, on est vraiment des bons amis. Les qualités de chaque personne font en sorte qu’on forme la meilleure équipe», a décrit Kingsbury.

«On s’entraîne toujours ensemble et on se met au défi, a renchéri Pouliot-Cavanagh. On a tous la chance de monter sur le podium si on livre la marchandise, et je ne serais pas surpris qu’on réussisse un triplé.»

Les Dufour-Lapointe chauffent Kearney

À l’instar de leurs compatriotes masculins, les soeurs Chloé et Justine Dufour-Lapointe ont connu une bonne journée de travail. Chloé a enregistré un deuxième podium en autant de courses tandis que Justine a mérité sa première médaille de la saison en obtenant le bronze.

Kearney a légèrement raté son deuxième saut, mais sa technique et son temps rapide ont été suffisants pour lui permettre de monter sur la plus haute marche avec une note de 83,76. Chloé a suivi avec 82,45 points, devançant ainsi sa cadette Justine, avec 80,93.

«Au niveau technique, ç’a été très bon. Ça commence à devenir plus naturel, a analysé Justine. Le fait de partager le podium avec ma soeur, c’est toujours spécial, et on chauffe les fesses à Hannah Kearney. Je crois qu’elle sent bien notre présence sur les podiums.»

La jeune Andi Naude, de Penticton, en Colombie-Britannique, a pris le quatrième rang avec une note de 79,12. La skieuse qui célébrera son 19e anniversaire de naissance samedi prochain avait également terminé quatrième à Calgary l’an dernier.

Audrey Robichaud a terminé au septième rang, tout juste devant l’aînée des soeurs Dufour-Lapointe, Maxime.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!