VANCOUVER – L’association entre Tom Sestito et les Canucks de Vancouver est chose du passé.

Les dirigeants de l’équipe ont fait savoir lundi que Sestito ne jouera pas avec les Canucks et ni avec les Comets d’Utica, club-école des Canucks dans la Ligue américaine, d’ici la fin de la saison.

Dans un communiqué, les Canucks ont fait savoir que Sestito s’entraînera seul, et qu’ils continueront de lui verser son salaire pendant qu’ils tenteront d’identifier une équipe avec laquelle il pourra poursuivre sa carrière.

Le communiqué n’explique pas pourquoi les Canucks ont posé ce geste.

Au début de janvier, les Canucks ont placé le nom de Sestito au ballottage, peu de temps après que le robuste attaquant eut affirmé, dans une entrevue au Vancouver Province, que l’équipe ne lui donnait pas une chance de se faire valoir.

Sestito, un Américain, n’a participé qu’à trois matchs avec les Canucks cette saison, récoltant une passe et sept minutes de punition. Avec Utica, où il n’a pas joué depuis le 31 janvier, il avait marqué un but et amassé 20 minutes de punition après qu’aucune formation de la LNH ne l’eut réclamé.

En 137 rencontres en carrière dans la LNH, avec les Blue Jackets de Columbus, les Flyers de Philadelphie et les Canucks, Sestito a inscrit dix buts et huit passes et accumulé 432 minutes de punition.

Également lundi, les Canucks ont procédé au rappel du gardien de but Jacob Markstrom de leur club-école. Markstrom secondera Eddie Lack après que le gardien régulier Ryan Miller eut subi une blessure lors du match de dimanche, gagné par les Canucks 4-0 contre les Islanders de New York.

Markstrom affiche un dossier de 17-7-2 et compte quatre blanchissages avec Utica cette saison.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!