MONTRÉAL – L’Ultimate Fighting Championship croit que le gala UFC 186 qui sera présenté au Centre Bell sera un franc succès, en dépit de l’absence du héros local Georges St-Pierre, qui est présentement en sabbatique, et du scandale de dopage qui a éclaboussé la discipline.

Tom Wright, le directeur général de l’UFC au Canada, a mentionné mercredi que le prix des billets avait été revu à la baisse et que l’organisation de deux combats de championnat permettra de stimuler la popularité de la carte du 25 avril.

Le champion des poids coqs T.J. Dillashaw (12-2) accordera alors une revanche à l’aspirant no 1 Renan Barao (35-2) et Demetrious Johnson (21-2-1) tentera de défendre son titre des poids mouches contre Kyoji Horiguchi (15-1).

Ce sera le septième gala de l’UFC présenté à Montréal, qui est la principale destination où sont organisés des combats d’arts martiaux mixtes à l’extérieur de Las Vegas et Atlantic City. Ce sera cependant le premier depuis que St-Pierre a quitté l’UFC, il y a un peu plus d’un an.

L’ex-champion n’a pas formellement annoncé sa retraite, et il pourrait effectuer un retour à la compétition, particulièrement depuis que le grand manitou de l’UFC, Dana White, a annoncé la semaine dernière qu’un programme antidopage plus coercitif entrera en vigueur à compter du 1er juillet.

«La route est longue, mais je sais que Georges est encore en très bonne condition physique et qu’un retour dans l’arène l’intéresse, a confié le combattant Patrick Côté. Mais en ce moment, je crois que l’UFC a davantage besoin de Georges que Georges a besoin de l’UFC.»

La décision de White est survenue au moment où le combattant étoile Anderson Silva a échoué des tests antidopages aux stéroïdes et à d’autres substances.

«Ce sera la première fois qu’on tentera de vendre un gala de l’UFC à Montréal sans Georges, et même s’il ne sera pas dans la cage, Georges est toujours bien présent dans les coulisses de l’UFC, a dit Wright. Ce sera la première fois que nous organiserons deux combats de championnat, ce qui devrait convaincre les amateurs de se déplacer (au Centre Bell).»

Il a rappelé qu’à l’époque où St-Pierre figurait sur la carte, les meilleurs billets se vendaient 600 $ l’unité. Aujourd’hui, le meilleur billet se vend 375 $. Wright a cependant rappelé que d’autres événements avaient connu du succès au Centre Bell avant St-Pierre.

Parmi les combattants locaux qui seront en vedette lors de l’UFC 186 se trouvent Côté (21-9), qui a descendu d’une catégorie pour affronter Joe Riggs (40-15) chez les poids mi-moyens, et le léger Olivier Aubin-Mercier (6-1), qui croisera le fer avec David Michaud (8-1).

L’ex-champion des lourds légers Quinton «Rampage» Jackson effectuera également un retour dans l’octogone après deux ans d’absence.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!