TORONTO – L’ex-joueur étoile de la LNH Eric Lindros a déposé une poursuite en Cour supérieure de l’Ontario contre l’ex-arbitre Paul Stewart, le Huffington Post, AOL Inc. et AOL Canada Inc., puisqu’il considère que sa réputation a été salie dans un article publié l’été dernier.

Dans une déclaration modifiée déposée le 24 novembre, Lindros estime qu’une chronique rédigée par Stewart dans le Huffington Post intitulée «Hecklers, Hooligans and the Striped-Shirted Maitre D» contenait de fausses déclarations et était inexacte, en plus d’être erronée et diffamatoire.

Lindros souhaite recueillir 250 000 $ en dommages-intérêts, obtenir une injonction empêchant la publication de l’article sur le site de nouvelles en ligne et se faire rembourser les frais de justice.

Un courriel envoyé à Kenny Yum, le rédacteur en chef de Huffington Post Canada, n’a pas été immédiatement retourné. Les efforts pour rejoindre Stewart se sont également révélés vaincs puisque sa boîte vocale était pleine.

Yum et Stewart ont refusé de commenter la situation après avoir été rejoints par TSN, qui ont rapporté l’histoire sur leur site Internet mercredi.

L’avocat de Lindros, Geoff Shaw, a indiqué qu’il s’attendait à recevoir une déclaration de la défense très bientôt.

Lindros a entamé sa carrière dans la LNH avec les Flyers de Philadelphie en 1992-93, et il a porté les couleurs de trois équipes au cours de sa carrière de 15 saisons dans cette ligue. Il a amassé 865 points en 760 matchs de saison régulière.

Stewart a brièvement joué dans la LNH avant de devenir arbitre en 1985. Il a supervisé 1010 matchs de saison régulière avant d’accrocher ses patins, en 2003.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!