MONTRÉAL – Les Panthers de la Floride amorcent une séquence fort critique de trois matchs en l’espace de quatre jours, samedi.

Après avoir affronté le Canadien au Centre Bell, l’équipe de la Floride va retrouver ses deux rivaux directs dans la lutte pour l’obtention de la huitième place dans l’Association Est, les Sénateurs d’Ottawa, dimanche, et les Bruins de Boston, mardi.

Aussi bien dire que ça va passer ou casser pour eux au cours des quatre prochaines journées.

«Il nous reste huit matchs à jouer en saison régulière et nous devrons peut-être tous les gagner, ou au moins sept, afin d’atteindre les séries, a argué l’entraîneur des Panthers Gerard Gallant, vendredi.

«Il n’y a aucun ‘stress’, a-t-il continué. Nous avons du plaisir et nous travaillons fort. Nous sommes dans le coup, et c’est ce que nous voulons.»

Dixièmes dans l’Est, à trois points des Bruins et des Sénateurs qui totalient 85 points chacun, les Panthers ne s’imposent pas de pression indue. Gallant, qui en est à sa première saison à la barre de l’équipe, a souligné que les Panthers avaient déjà parcouru un bon bout de chemin après avoir fini en 29e position de la ligue avec 66 points, la saison dernière.

La pression est nettement plus forte chez les Bruins de Boston, qui sont menacés d’exclusion des séries après avoir dominé la ligue avec 117 points en 2013-14.

«Nous ne perdons pas de vue notre objectif de début de saison qui était de réaliser des progrès, a soulevé Gallant. L’atmosphère est donc très positive au sein du groupe. Nous allons essayer de terminer la saison en force et nous verrons où ça nous mènera.»

L’entraîneur s’est dit très satisfait du rendement des Panthers au cours de leurs 20 derniers matchs.

«Nous avons très bien joué, je n’ai rien à redire. Il n’y a qu’un match qui n’a pas été satisfaisant à mon goût, et je ne me rappelle même plus lequel. Nous avons fait ce que nous devions faire, mais quand une équipe comme les Sénateurs connaît une séquence de 17-2-2, il n’y a rien que vous puissiez faire. Vous vous concentrez simplement à bien jouer.»

Avant d’en découdre avec les Sénateurs et les Bruins, les Panthers risquent de retrouver Carey Price sur leur chemin, samedi. Le Canadien sera de retour à domicile après avoir subi la défaite 5-2 face aux Jets de Winnipeg, avec Dustin Tokarski devant le filet.

«Ce serait bien si on accordait un autre match de congé à Carey Price, a acquiescé Gallant quand on évoqué la possibilité. Cela dit, Dustin Tokarski nous a vaincus deux fois cette saison, a-t-il ajouté. Que ce soit l’un ou l’autre, le Canadien reçoit une excellente contribution de ses gardiens et c’est une très bonne équipe.»

Tokarski a été la première étoile des deux gains que le Tricolore a signés contre les Panthers, incluant le plus récent le 17 mars. Les Panthers ont savouré leur seule victoire face à Price, le 19 février. Les trois duels se sont terminés par un écart d’un but.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!