MONTRÉAL – Après une autre excellente saison à parcourir les pistes de slopestyle et les tremplins de Big Air du monde entier, Sébastien Toutant et Maxence Parrot effectueront leur retour aux sources annuel au Shakedown de St-Sauveur, samedi.

«C’est une compétition qui nous a mis ‘sur la mappe’, Maxence et moi, a déclaré Toutant, quadruple vainqueur de la compétition. C’est le fun de revenir défendre son titre, mais c’est surtout plaisant de pouvoir te rendre à la compétition en voiture, sans avoir à prendre l’avion et à subir le décalage horaire.»

Toutant, vice-champion du Air+Style de Los Angeles et troisième du classement général de ce circuit, apprécie particulièrement l’ambiance décontractée de cette compétition.

«Je trouve que c’est important d’avoir une compétition de cette ampleur-là ici au Québec, a dit celui qui a terminé quatrième des derniers X Games. C’est un format très relaxe et qui attire une grande foule. C’est super facile d’approche pour les fans, qui peuvent nous rencontrer. Ce ne sont pas toutes les compétitions qui sont de la sorte: certaines sont plus médiatisées, mais c’est plus difficile pour les partisans de nous approcher.»

Parrot, médaillé d’argent au Big Air des X Games et sixième du classement général du Air+Style, apprécie d’ailleurs que le public se déplace en grand nombre pour cette seule compétition internationale en sol québécois.

«La foule fait l’événement: s’il n’y a que deux personnes pour venir nous voir, c’est moins intéressant, a t-il noté. Et il ne faut pas oublier la bourse: 20 000 $ seront remis au gagnant et 40 000 $ seront remis en tout.»

Cette 14e édition du Shakedown offrira comme par les années passées une chance aux surfeurs amateurs de se frotter aux quelque 40 professionnels qui seront sur place, puisque les trois premiers à l’issue de la compétition pour amateurs passeront en demi-finale, où il se frotteront aux pros.

Les 10 premiers accèdent en finale et qui sait? Peut-être que comme l’ont fait Toutant et Parrot, les prochaines vedettes du sport se feront connaître au cours du week-end.

Les deux surfeurs ont mis la pédale douce sur les compétitions cette saison. S’ils participent toujours aux étapes majeures — le Dew Tour, le Air+Style, les X Games et l’U.S. Open —, Toutant et Parrot ont ralenti la cadence.

«Je veux faire moins de compétitions, a dit Parrot. Les dernières saisons, j’en faisais entre 20 et 25. Cette année, j’ai fait que les compétitions importantes. Je veux avoir plus de temps pour m’entraîner et pour tourner des vidéos, travailler davantage le côté réseaux sociaux.»

Les deux Québécois prendront d’ailleurs le chemin de l’Italie dès dimanche afin de participer à un immense tournage, une occasion de plus de plaire à leurs commanditaires, notamment Red Bull pour Toutant et Monster pour Parrot.

«Ce sera un mélange d’entraînement et d’opportunité de visibilité pour nos commanditaires, a noté Toutant. Il vont fabriquer d’énormes sauts, ce sera donc le moment idéal pour essayer de nouvelles figures.»

S’ils demeurent relativement anonymes au Québec — surtout dans les médias, précisent-ils —, Toutant et Parrot estiment que leur participation aux Jeux olympiques de Sotchi leur aura permis d’occuper une plus grande place dans les médias canadiens et québécois.

«On a remarqué une plus grande présence depuis les JO. Je me rappelle que l’an dernier, j’avais gagné deux médailles d’or aux X Games, la plus grosse compétition selon nous, et personne n’en avait parlé ici, tandis qu’on parle souvent d’un athlète qui termine 60e dans une compétition quelconque en France, par exemple, souligne Parrot. Les médias nous suivent maintenant davantage sur les réseaux sociaux. Ils sont plus à jour sur ce que l’on fait.»

«Je pense que les JO ont vraiment été une bonne plate-forme pour que les gens des médias comprennent ce qu’on fait, ajoute Toutant. (…) Il y a encore place à amélioration, car on est loin d’autres sports ici au Québec. Ce serait super que les gens en parlent davantage. (…) On a la chance d’avoir des athlètes de hauts niveaux dans plusieurs sports, mais on dirait que ceux qui ne proviennent pas de sports fédérés passent dans le beurre. Les JO nous ont ramenés un peu dans le lot.»

Le Shakedown se met en branle vendredi avec les séances d’entraînement. Les compétitions pour amateurs seront lancées à compter de 8h30, samedi. Toutant, Parrot et les autres pros feront leur entrée en scène à compter de 13h15. Il est à noter que les compétitions ont été regroupées en une seule journée cette année, limitant ainsi le nombre de temps morts pour les spectateurs sur place.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!