L’Impact de Montréal tentera de devenir la première équipe canadienne à atteindre la finale de la Ligue des Champions CONCACAF, mardi soir, alors que le club va affronter Alajuelense au Costa Rica.

Le Real Salt Lake de 2011 est jusqu’ici la seule formation de la MLS à avoir atteint le match ultime de la compétition amorcée en 2008.

Une foule imposante est attendue mardi à l’Estadio Alejandro Morera Soto, à Alajuela.

«C’est le plus gros match de notre histoire, a dit l’entraîneur adjoint de l’Impact, Mauro Biello. C’est comme ça qu’on l’approche. Nous avons une occasion qui ne va peut-être pas revenir, et il faut en profiter.»

L’Impact mène 2-0 dans cette demi-finale au total des buts, ayant prévalu le 18 mars au Stade olympique, grâce aux buts d’Ignacio Piatti et Victor Cabrera.

La formation est toutefois consciente de la précarité de cette avance si on délaisse le jeu défensif, contre des rivaux talentueux en attaque.

En MLS la semaine dernière, l’Impact a pris les devants 2-0 après 14 minutes, face à Orlando, pour ensuite concéder deux filets en deux minutes.

On s’attend par ailleurs à ce que les Costaricains chargent sans tarder, mardi.

«En jouant chez eux, ils doivent forcer le rythme et essayer de prendre un élan, a dit Biello. Il faudra résister à leur début de match et ensuite essayer de créer quelque chose. Nous devrons être à l’affût des ouvertures.»

Le match est pris au sérieux par Alajuelense, qui est mené par Jonathan McDonald, un ancien franc-tireur des Whitecaps de Vancouver.

Samedi en ligue nationale, ils n’ont utilisé que deux de leurs partants dans un revers de 3-1 contre Cartagines, donnant ainsi un répit à leurs réguliers.

L’Impact, de son côté, a bénéficié du report en octobre d’un match qui était prévu le 4 avril, face aux Red Bulls de New York.

La troupe de Frank Klopas devrait être complète, avec le défenseur belge Laurent Ciman et le milieu de terrain canadien Maxim Tissot de retour d’un séjour avec leurs équipes nationales.

Le gardien partant sera Evan Bush, avec John Smits comme réserviste.

Le milieu de terrain Dilly Duka, blessé à la cuisse le 18 mars, a obtenu le feu vert pour revenir au jeu. Lors des quarts de finale, il a marqué deux fois contre le club mexicain Pachuca.

On parle toutefois d’absences à long terme pour le milieu de terrain Justin Mapp (fracture du coude) et l’attaquant Cameron Porter (déchirure du ligament croisé antérieur).

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!