MONTRÉAL – On attendait les victoires de Irina-Camelia Begu et Eugenie Bouchard, les têtes d’affiche de leur équipe respective, en lever de rideau de la rencontre de barrage du Groupe mondial de la Fed Cup entre le Canada et la Roumanie. Ce sont plutôt les négligées qui ont créé la surprise.

La jeune Montréalaise Françoise Abanda, âgée de 18 ans, a d’abord remporté sa plus importante victoire jusqu’ici en carrière. Elle a pris la mesure de Begu, 33e raquette mondiale, en trois manches de 4-6, 7-5, 6-4, à l’issue d’une longue lutte de près de deux heures et 40 minutes.

Cette victoire quelque peu inattendue augurait bien pour l’équipe canadienne. Eugenie Bouchard, septième joueuse mondiale, affrontait Alexandra Dulgheru, 69e au classement féminin, lors du deuxième simple de la journée. C’était sans compter sur la performance inspirée de la Roumaine, qui a triomphé en deux manches de 6-4, 6-4.

La confrontation, dont l’enjeu est une place dans le Groupe mondial I en 2016, est donc égale 1-1 à l’issue des deux premiers simples disputés à l’aréna Maurice-Richard.

Les deux simples inversés et le double promettent beaucoup d’émotions, dimanche. Bouchard doit affronter Begu en début de programme tandis que Abanda croisera le fer avec Dulgheru. Le double pourrait donc être déterminant et, selon les plans, les capitaines ont prévu opposer les Ontariennes Sharon Fichman et Gabriela Dabrowski aux Roumaines Andreea Mitu et Raluca Olaru.

«Victoire très spéciale»

Abanda, qui occupe actuellement le 260e rang au classement WTA, a démontré beaucoup de combativité pendant son match, surtout au troisième set après avoir été victime d’un bris d’entrée de jeu.

«C’est un match que je voulais vraiment gagner. Cette victoire est très spéciale pour moi, surtout ici à Montréal devant ma famille, mes amis et nos partisans, a-t-elle confié.

«Begu est bien mieux classée que moi sur papier et elle était censée me battre. Je suis contente de constater que je peux rivaliser contre des filles de haut niveau. C’est une victoire qui va me donner confiance, surtout que je n’ai pas gagné beaucoup de matchs dernièrement. Ça va m’aider pour les tournois à venir.»

Begu a semblé se blesser à la jambe gauche (contracture musculaire) lors du troisième jeu de la troisième manche. Elle a d’ailleurs bénéficié d’une pause médicale lors du changement de côté mais elle a refusé de s’en servir comme excuse pour expliquer sa défaite.

«Elle a démontré beaucoup d’agressivité et ne m’a pas permis de déployer mon jeu, a-t-elle décrit au sujet de la performance d’Abanda. Elle se déplace bien sur le court et elle a un bel avenir devant elle.»

Un pas dans la bonne direction

Bouchard, qui a confirmé sa présence au sein de l’équipe canadienne de la Fed Cup à la dernière minute, aurait souhaité offrir une meilleure performance devant son public mais assure avoir fait un pas dans la bonne direction malgré cet autre revers contre une joueuse beaucoup moins bien classée qu’elle.

«Je me sentais un peu mieux sur le terrain. Je suis arrivée à me concentrer pendant de plus longues périodes durant le match. Mon service est également un peu mieux — 61 pour cent de réussite sur sa première balle.

«J’ai parfois essayé de gagner le point trop rapidement. Je dois mieux doser ma combativité et la constance. Je dois travailler là-dessus. Bien sûr, il y a plusieurs choses que je souhaite mieux faire mais je dois aussi me concentrer sur le positif.»

Bouchard n’a pas gagné un match depuis sa victoire contre l’Américaine Coco Vandeweghe au troisième tour du tournoi d’Indian Wells à la mi-mars. Sa fiche cette année est de 6-5.

Le gagnant cette rencontre assurera sa place au Groupe mondial pour 2016. L’équipe perdante sera quant à elle reléguée au Groupe mondial II.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!