Adrian Wyld Adrian Wyld / La Presse Canadienne

OTTAWA – Carey Price s’est admirablement ressaisi de la sortie ordinaire qu’il a connue dans le cinquième match de la série, et sa performance de 43 arrêts a propulsé le Canadien vers un gain décisif de 2-0 face aux Sénateurs d’Ottawa, dimanche.

Price a signé son premier jeu blanc en séries cette année, et le Tricolore a éliminé les increvables Sénateurs au bout de six rencontres, en quarts de finale de l’Association Est.

«Carey a volé le match pour nous. Beaucoup de mérite lui revient, a déclaré l’entraîneur Michel Therrien. Les Sénateurs ont disputé un bon match, mais malheureusement pour eux et heureusement pour nous, nous avions Carey. Il était dans sa bulle.»

Price a mentionné avoir eu un plaisir fou. C’était le premier gardien qui blanchissait les Sénateurs cette saison.

«Enfant, vous rêvez de vous retrouver dans une situation stressante semblable et nous avons réussi, a relevé le gardien. C’est ce qui fait qu’on retire une grande satisfaction à pratiquer notre sport. Ce soir, notre groupe était prêt à s’imposer tous les sacrifices afin de l’emporter.»

Devant le filet des Sens, Craig Anderson a été confronté à 19 lancers. Le seul qui lui a échappé a été celui de Brendan Gallagher à 13:26 du premier vingt. Max Pacioretty a marqué dans le filet abandonné, avec moins d’une seconde à écouler.

Les 20 500 spectateurs au Centre Canadian Tire ont salué la remarquable fin de saison que les Sénateurs ont eue, en réservant une ovation aux joueurs.

«Ç’a été une série âprement disputée, a affirmé Therrien. L’entraîneur des Sénateurs Dave Cameron et ses adjoints ont fait du travail exceptionnel. Les joueurs et l’organisation méritent beaucoup de considération pour ce qu’ils ont accompli au cours du dernier droit de la saison.»

Le Canadien accède donc au deuxième tour des séries éliminatoires dans une deuxième année de suite pour la première fois depuis 1993.

Une première

Le CH a marqué le premier pour la première fois de la série. Il avait dû au préalable résister à deux attaques massives des Sénateurs.

Les hôtes ont connu une vigoureuse amorce jusqu’à ce que Gallagher ne réussisse un but à la volée, à 13:26.

En s’amenant devant Anderson, la petite peste a fouetté la rondelle du revers tout en virevoltant, à la suite du tir du défenseur Greg Pateryn qui ne s’est pas rendu au but. Dire que quelques secondes plus tôt, Gallagher avait le bâton de Zack Smith de coincé dans la lame d’un de ses patins.

«J’ai senti la rondelle toucher l’arrière de mon coude et j’ai pivoté sur moi-même en m’élançant comme un joueur de baseball», a expliqué Gallagher.

Il y a eu égalité au chapitre des lancers, 13-13, et Price a assurément empêcher les Sénateurs de créer l’égalité en frustrant Kyle Turris, qui a dégainé sur réception de la passe de Clarke MacArthur.

Sur les talons

Les Sénateurs ont eu l’avantage marqué en deuxième période — 16-3 dans les lancers — sans parvenir à créer l’égalité.

Price a vu la chance lui sourire à une reprise quand Jean-Gabriel Pageau avait logé un retour de lancer dans le filet. Mais le sifflet de l’arbitre Chris Lee s’était fait entendre bien avant.

«Dans plusieurs matchs, ç’aurait été un but», a noté Cameron, sans en faire un plat.

«J’étais bien heureux de cette décision, a réagi Therrien. Ce sont des choses qui arrivent.»

«Je vais accepter la décision de l’arbitre», a simplement répondu Price en souriant.

Le Canadien n’avait tiré qu’une fois sur Anderson avec 5:54 à écouler, et Therrien s’est prévalu du temps d’arrêt à sa disponibilité.

Interminable minute

Les joueurs ont paru saisir le message, et ils se sont mieux défendus en troisième période. Le Canadien a même provoqué de belles occasions à l’attaque, mais il n’a pas saisi sa seule chance de la soirée en supériorité.

À 3:14 de la fin, les Sénateurs ont pu déployer une attaque massive. Le jeune Jacob De La Rose a fait trébucher Pageau.

La dernière minute ou à peu près a paru interminable pour le CH. Price s’est dressé devant une frappe d’Erik Karlsson et par la suite devant Mika Zibanejad qui a tenté de profiter d’un retour.

«J’avais bien hâte que ça finisse», a avoué Therrien, avec le sourire.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!