MONTRÉAL – La CONCACAF a sanctionné le club costaricain LD Alajuelense pour le comportement de ses partisans lors du match de la Ligue des Champions disputé contre l’Impact de Montréal, le 7 avril dernier, à l’Estadio Alejandro Morera Soto, à Alajuela.

La Confédération des associations de football de l’Amérique du Nord, de l’Amérique centrale et des Caraïbes a imposé une amende dont le montant n’a pas été divulgué à Alajuelense, en plus de lui interdire de disputer son prochain match local en Ligue des Champions à son domicile.

Alejuelense a écopé de ces sanctions en raison des actes de discrimination posés par ses partisans qui ont assisté à la demi-finale contre l’Impact, des gestes en contravention du Protocole contre les incidents racistes pendant les matchs de la confédération.

Le club a également écopé d’une autre amende pour ne pas avoir pris les mesures nécessaires pour empêcher les spectateurs de lancer des projectiles sur le terrain.

C’est la première fois que la CONCACAF impose des sanctions économiques pour discrimination dans un match de la Ligue des Champions. Elle souhaite réitérer sa politique de zéro tolérance en la matière en infligeant ces sanctions.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!