MONTRÉAL – Peu d’observateurs choisiraient le Lightning de Tampa Bay pour remporter une série sans que Steven Stamkos ne marque un but. C’est pourtant ce que l’équipe de la Floride vient d’accomplir en éliminant les Red Wings de Detroit en sept rencontres au premier tour.

Celui qui a remporté deux fois le trophée Maurice-Richard, remis au meilleur buteur du circuit Bettman, a été limité à trois aides face aux Wings. C’est Tyler Johnson qui a mené l’attaque avec six buts. Stamkos espère retrouver sa touche au deuxième tour.

«Ça a été difficile de ne pas produire au premier tour, a déclaré Stamkos en marge du premier match de la série demi-finale de l’Est que le Lightning disputera au Canadien de Montréal. Mais ça m’a ouvert les yeux: j’ai vu que je pouvais me concentrer sur d’autres aspects de mon jeu, comme les mises en jeu ou de m’appliquer en défensive.

«C’est certain que vous voulez aider votre équipe en marquant des buts, mais quand votre équipe gagne, c’est plutôt satisfaisant. Je disposerai d’un nouveau départ au deuxième tour et je suis excité à l’idée d’en profiter.»

Le Lightning a été balayé au premier tour des séries par le Canadien l’an dernier, mais ils ont gagné les cinq affrontements en saison régulière. Stamkos admet cependant que les résultats de la saison ne comptent plus une fois en séries.

«Ça n’a rien à voir, a-t-il dit. L’an dernier aussi, nous avions eu beaucoup de succès contre eux et nous avons eu beaucoup de succès face aux Red Wings cette saison. Ils nous ont quand même forcés à disputer un septième match. Je pense plutôt que ce groupe sait maintenant qu’il ne faut pas se soucier des résultats passés.»

L’entraîneur-chef du Tricolore, Michel Therrien, a déclaré cette semaine que son club devait être considéré comme le négligé en raison de la fiche entre les deux équipes en saison régulière, ce qui a surpris son vis-à-vis du Lightning, Jon Cooper.

«Ils ont récolté 110 points, remporté la section et comptent sur des candidats aux trophées Vézina (Carey Price), Hart (Price) et Norris (P.K. Subban) a souligné Cooper. Je pense que si nous avions cela, je serais d’accord avec lui. Mais nous ne l’avons pas.»

Cooper estime qu’il est difficile de comparer cette série avec celle de l’an dernier puisque plusieurs changements ont été apportés à son équipe. Elle compte notamment sur des nouveaux venus avec beaucoup d’expérience comme Brian Boyle, Brenden Morrow, Anton Stralman, Jason Garrison et Braydon Coburn.

«Tous ces jeunes joueurs de l’an dernier ont tous une année de plus, a-t-il philosophé. Ajoutez à cela les vétérans que nous avons obtenus et vous constaterez que nous sommes une équipe bien différente. Notre gardien n’est pas le même également. Ce gars-là (Ben Bishop) a été un roc au cours des deux dernières campagnes. Ça fera une grosse différence.»

Bishop avait raté la série en raison d’une blessure l’an dernier.

Le centre Valtteri Filppula n’a pas joué la troisième période du septième match contre les Wings, mais il était de retour pour l’entraînement matinal des siens vendredi.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!