Ryan Remiorz Nikita Kucherov, Steven Stamkos. Ryan Remiorz / La Presse Canadienne

MONTRÉAL – Le Lightning de Tampa Bay n’a peut-être gagné qu’un seul match, mais il est bien conscient qu’il aura l’occasion de porter un dur coup au Canadien de Montréal, dimanche.

Après avoir quitté le Centre Bell avec une victoire de 2-1 en deuxième période de prolongation, tard vendredi soir, les joueurs du Lightning ont profité d’une journée de repos afin de recharger les batteries en vue du deuxième affrontement de la série.

Les derniers jours ont été éprouvants pour la troupe de Jon Cooper, qui a éliminé les Red Wings de Detroit en gagnant un septième match, mercredi, avant de mettre le cap sur Montréal.

Malgré la fatigue, la formation floridienne se retrouve en bonne posture et pourrait arracher une autre victoire importante dans la métropole.

«Nous pouvons prendre le contrôle de cette série, a commenté le défenseur Matthew Carle. Nous avons l’occasion de signer deux victoires devant leurs partisans. Il faut mettre le premier match derrière nous et se concentrer sur le prochain. C’est quelque chose que nous avons bien fait toute la saison.»

«Nous avions toutes les raisons du monde de ne pas être prêts pour ce match, notamment en raison de la courte période de repos, a pour sa part analysé Cooper. Maintenant, qu’est-ce qu’on fait? On se fie sur la victoire et on retourne à domicile avec une égalité dans la série, ou on revient avec les devants 2-0? On se concentre là-dessus.»

Le Lightning a été dominé 44-35 au chapitre des tirs au but vendredi, mais le gardien Ben Bishop a fait la différence — même s’il aimerait probablement revoir le but qu’il a accordé à Max Pacioretty. Le portier format géant a frustré les joueurs du Canadien à plusieurs occasions, réservant son meilleur arrêt à Tomas Plekanec sur une montée à deux contre un.

L’expérience acquise dans l’adversité face aux Red Wings au premier tour pourrait être bénéfique pour les jeunes joueurs du Lightning, qui admettent pouvoir offrir un meilleur soutien à Bishop. Après avoir été balayés par le Canadien l’an dernier, ils ont appris à la dure ce qu’il fallait faire pour gagner une série et tenteront de transposer le tout sur la patinoire, dimanche.

«L’équipe est assez jeune et les gars se sont habitués à jouer dans ce genre d’ambiance, a fait valoir Carle. Ils savent ce que ça prend pour gagner une série. On l’a prouvé face aux Red Wings.»

Le hors-jeu raté, pas un enjeu

Dans les circonstances, il ne fallait pas s’attendre à ce que le Lightning sympathise avec le Canadien après qu’il eut été démontré qu’il y avait un hors-jeu sur la séquence qui a mené au but victorieux de Nikita Kucherov.

En première prolongation, ce même Kucherov s’était fait refuser un but puisqu’on a jugé qu’il avait volontairement poussé Carey Price au fond de son filet pour marquer. Rappelons également que l’attaquant Ryan Callahan avait subi le même sort l’an dernier lors du troisième match de la série entre les deux équipes, tandis que la marque était égale 1-1 en deuxième période.

«C’est hors de notre contrôle, a déclaré Cooper. Les joueurs jouent au hockey et les arbitres arbitrent. Ils font de leur mieux, je crois. Si on avait perdu ce match, on aurait parlé du but refusé en prolongation. On l’a gagné, et on parle d’un hors-jeu manqué. C’est le sport. Ce sont des humains.

«Il s’est passé tellement de choses après l’entrée de zone. Les gars ont gagné leurs batailles, ils ont pris la possession de la rondelle et (Valtteri) Filppula a fait une passe phénoménale du revers à Kucherov qui s’était démarqué dans l’enclave. Pour battre Price, il faut tout un tir et ce l’était. C’était une belle séquence.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!