TAMPA, États-Unis – La tentative de remontée du Canadien a pris fin, mardi, en même temps que sa saison, le Lightning de Tampa Bay enlevant les honneurs du sixième match de la série demi-finale de l’Association Est au compte de 4-1, au Amalie Arena.

Le Tricolore a donc été incapable de provoquer la présentation d’un septième match, après être parvenu à étirer une série à six rencontres pour la première fois de son histoire en ayant accusé un recul de 0-3.

Même privé de Ryan Callahan, le Lightning a offert une performance sans bavure afin d’accéder à la finale d’association pour la première fois depuis 2011. C’était évident qu’on ne voulait pas retourner à Montréal, et les meilleurs éléments ont répondu à l’appel.

«Le Lightning a joué son meilleur match de la série. Il faut lui donner du mérite, a déclaré l’entraîneur Michel Therrien. Quant à nous, pour une raison qui m’échappe, nous avons semblé avoir le réservoir vide, pas tant physiquement que psychologiquement. C’est décevant.»

Ben Bishop a repoussé 18 tirs, seul Max Pacioretty trompant sa vigilance à 4:57 de la fin.

Bishop est le premier gardien à vaincre le Canadien neuf fois au cours de la même saison, en incluant la saison régulière, depuis Glenn Hall en 1960-61.

Nikita Kucherov, avec un doublé, Steven Stamkos et Ondrej Palat ont déjoué Carey Price, auteur de 24 arrêts. Kucherov et Palat ont ajouté une passe chacun.

«Nous n’étions pas alertes ce soir. Le Lightning méritait la victoire et de gagner la série», a avancé Pacioretty.

Arrêt revigorant

Les équipes ont fait jeu égal en début de rencontre. Le Canadien a continué de jouer avec confiance et il aurait même pu aller chercher le premier but tant convoité.

Tomas Plekanec a raté une occasion unique. Il a été frustré par la mitaine de Bishop, à la suite du bel effort de Brendan Gallagher. L’arrêt de Bishop a ravivé l’ardeur de ses coéquipiers.

«Un but de Plekanec aurait pu nous donner du rythme», a argué Therrien.

Kucherov a ouvert le score à 15:35 à l’aide d’une belle déviation du tir de Palat. La rondelle a déjoué Price du côté rapproché, filant par-dessus sa mitaine.

«Le Lightning s’est donné beaucoup de confiance en prenant les devants. Nous avons eu de bonnes occasions, mais nous avons été incapables de marquer», a repris Therrien.

Le Lightning a pu déployer le premier jeu de puissance, et Price a sauvé les meubles devant Stamkos, seul à sa droite.

À la fin du premier tiers, le Lightning avait pris l’initiative en dominant 13-6 dans les lancers.

Stamkos dégaine

Les hôtes ont poursuivi sur leur lancée en amorce de deuxième vingt. Les visiteurs avaient de la difficulté à orchestrer des relances rapides.

À 5:12, le Lightning a profité d’un revirement au centre de la patinoire. En entrée de zone, Stamkos a décoché un tir vif en utilisant le défenseur Jeff Petry comme écran et Price n’y a vu que du feu.

Le Tricolore a élevé son niveau de désespoir et il a pu soutenir des attaques près de Bishop. Il s’est vu accorder une occasion en attaque massive, mais il n’a pas créé d’étincelles.

Pierre-Alexandre Parenteau a manqué une belle chance peu de temps après, son tir à courte distance effleurant le poteau à la droite du gardien.

«Ç’a été un tournant, a dit Parenteau. Si je marque, c’est une autre histoire. Au lieu de ça, le Lightning a pris les devants 3-0.»

Le Lightning a effectivement tôt fait de concrétiser sa chance suivante en supériorité numérique. Palat a concrétisé un bel échange entre Kucherov et lui, après s’être avancé du côté droit.

Le Canadien n’a pas saisi une seconde occasion en supériorité tôt en troisième, et ça ne laissait rien présager de positif.

«Nos unités spéciales, tant l’attaque massive que notre jeu en infériorité numérique, n’ont pas été bonnes», a avoué Therrien.

Quand Dale Weise a vu Bishop capter son tir de la mitaine en échappée, on a compris que le Lightning n’échapperait pas le match. Même après que Pacioretty eut rétréci l’écart à 15:03. Kucherov a complété dans un filet abandonné.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!