TAMPA, États-Unis – Carey Price a passé la saison à attribuer beaucoup de mérite à ses coéquipiers en lien avec ses succès personnels. Mardi soir, le gardien vedette a accepté une grande partie du blâme pour l’échec du Canadien en séries éliminatoires.

«Je n’ai pas suffisamment bien joué pour que nous remportions la série, a déclaré Price, à la suite de l’élimination de l’équipe en six matchs face au Lightning de Tampa Bay. J’estime que ça revient à peu près à ça. Nous avons perdu plusieurs matchs serrés. J’aurais dû effectuer un arrêt de plus dans chacune de ces défaites et je ne l’ai pas fait.

«Ce soir encore, j’estime que nous avons assez bien fait pour l’emporter. Je n’ai pas réalisé quelques arrêts que j’aurais dû faire pour nous donner la chance.»

P.K. à la défense

Si l’entraîneur Michel Therrien a trouvé que Price jugeait sa performance sévèrement, le défenseur P.K. Subban a dit qu’on devait réaliser que son coéquipier n’est pas un surhomme et qu’on doit lui apporter un meilleur soutien.

«Carey est le meilleur gardien au monde, mais il est humain. Il va se produire des situations qu’il ne pourra pas toujours maîtriser, mais nous devons être là pour lui, a commencé par dire Subban. Carey va toujours dire les bonnes choses et je suis sûr qu’il est frustré, mais nous devons mieux le seconder. Trop souvent cette saison, il nous a sauvé la peau et il faut que ça change, si nous voulons être une meilleure équipe en saison régulière et en séries.

«Si on s’attend à ce qu’il connaisse autant de succès à toutes les saisons, ce n’est pas correct, a continué le défenseur vedette. Il n’a pas à porter tout le poids de l’équipe sur ses épaules. Il va connaître des hauts et des bas. C’est difficile de rester à un haut niveau de jeu à tous les matchs. Il a réussi à le faire cette saison. Mais notre tâche est de lui faciliter la sienne, pas de la lui compliquer. Nous ne pouvons pas toujours espérer l’emporter 1-0 ou 2-1.»

Soulignant que l’identité de l’équipe est basée sur l’excellence du jeu en défense et le brio de Price, Subban a parlé de l’importance d’améliorer l’attaque.

L’inefficacité du jeu de puissance en séries (2-en-36) a représenté une lacune criante.

«Notre jeu de puissance a été bon par moments, mais je ne me rappelle pas de la dernière fois qu’il a fait la différence positivement dans un match», a souligné Subban.

Tous à blâmer

Subban a dit accepter une partie du blâme et il a ajouté que tous ses coéquipiers devaient en faire de même.

«Personne ne peut dire qu’il a été au meilleur de sa forme dans cette série et c’est habituellement l’explication à une élimination. Nous avons eu de la difficulté à offrir un rendement constant et nous ne pouvons pas nous permettre ça.»

Therrien a ajouté que le CH n’avait pas perdu la série, mardi.

«Nous aurions dû gagner le match numéro un ainsi que le troisième match. Ça finit par vous rattraper à la longue.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!