QUÉBEC – Les amateurs de Québec auraient souhaité un scénario différent pour le dernier match de hockey de l’histoire à être présenté au Colisée Pepsi. Mais ils ne seront pas en reste en ce qui a trait au spectacle puisque la finale du tournoi de la Coupe Memorial, dimanche, va opposer les deux meilleures équipes de la Ligue canadienne de hockey (LCH) cette saison.

Les Rockets de Kelowna et les Generals d’Oshawa ont trôné aux avant-postes du classement hebdomadaire national junior pendant presque toute la saison, et il allait de soi que les champions de l’Ouest et de l’Ontario fassent les frais du match de championnat.

Les Rockets tenteront de savourer une première conquête depuis 2004. Cette année-là, les Rockets de Shea Weber et de Josh Gorges avaient eu le meilleur 2-1 en finale contre les Olympiques de Gatineau de Maxime Talbot.

Les Generals seront à la recherche d’un premier championnat depuis l’époque d’Eric Lindros en 1990.

Quant à savoir quelle équipe obtiendra la faveur du public québécois dimanche, c’est difficile à dire.

«J’espère que les gens ne nous en veulent pas à cause de ce qui s’est passé vendredi», a souligné l’entraîneur recrue des Rockets Dan Lambert, samedi, en évoquant la colère des partisans des Remparts à l’endroit des arbitres.

Lambert a dit souhaiter que les amateurs se rappellent de ses racines francophones manitobaines ainsi que de son bref passage dans l’uniforme des Nordiques au début des années 1990.

«Je devrais peut-être porter mon chandail des Nordiques derrière le banc», a-t-il lancé à la blague, à l’issue de la séance d’entraînement de l’équipe.

Sur une note sérieuse, Lambert a dit s’attendre à tout un choc en défense contre les Generals. Au cours de la phase préliminaire, les Generals ont vaincu les Rockets 2-1. Les Generals avaient dominé la première moitié de la rencontre afin de prendre l’avance 2-0. Les Rockets avaient eu le meilleur en troisième période.

«Les Generals limitent extrêmement bien votre temps de réaction et l’espace. Ils sont très efficaces près de leur but. Nous savions tout ça avant de les affronter, mais nous avons pu le constater de visu. Nous avons appris que ce sera difficile et que tout le monde devra être à son mieux.»

Les Rockets sont explosifs à l’attaque, l’Océanic de Rimouski et les Remparts l’ont appris à leur dépens, mais on dit que c’est la défense qui fait gagner les championnats.

«Nous verrons bien, a réagi Lambert qui s’exprime parfaitement en français. Cela dit, nous pouvons également nous tirer d’affaire en défense. Nous savons que ne pourrons pas nous permettre de leur faire de cadeaux parce qu’ils peuvent faire mal.»

Son homologue des Generals, DJ Smith, a relevé que ses troupiers ont presque atteint le plateau des 300 buts cette saison.

«On nous acolle l’étiquette d’équipe défensive, et c’est le style que nous nous appliquons à préconiser. Mais si vous voulez ouvrir le jeu contre nous, nous créerons des chances de marquer.»

Smith a fait remarquer que les Rockets ne sont pas piqués des vers en défense.

«Ils misent sur deux défenseurs qui ont gagné la médaille d’or avec l’équipe canadienne junior (Madison Bowey et Jake Morrissey). Personne ne parle d’eux. C’est une équipe élite, qui n’a pas de lacune. Au final, l’équipe qui l’emportera sera celle qui commettra le moins d’erreurs ou encore celle qui profitera davantage des erreurs de l’autre.»

L’espoir du Canadien Michael McCarron a dit s’attendre à un match à bas pointage.

«On parle de deux excellentes équipes qui restent fidèles à leur structure. Les Rockets font peur à l’attaque avec tous leurs marqueurs, mais nous sommes un groupe qui retire une grande satisfaction de bien faire en défense. Nous avons été meilleurs dans notre zone à chacun de nos trois premiers matchs. Nous serons fin prêts», a-t-il commenté.

De part et d’autre, on n’accorde peu d’importance à ce dernier match de hockey au Colisée Pepsi.

«Nous connaissons le cachet particulier du match, mais nous le jouerons pour les joueurs qui en seront à leur dernière rencontre chez les rangs juniors, pas pour l’aspect historique», a résumé McCarron.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!