CHICAGO – Ben Bishop s’est excusé en quittant la salle d’entrevue. Quelques secondes plus tôt, il avait lancé à l’auditoire qu’il avait le sentiment d’être Marshawn Lynch (NDLR: ce joueur de la NFL qui a fait un fou de lui en entrevue lors du dernier Super Bowl) parce qu’il répétait les mêmes réponses.

Le gardien de confiance du Lightning de Tampa Bay s’est bien gardé de dévoiler le moindre secret en lien avec ce qui l’a contraint à abdiquer au cours de la deuxième rencontre de la finale de la Coupe Stanley contre les Blackhawks de Chicago, samedi, ou encore de dire s’il se sentait mieux.

Le geste qu’il a posé en quittant la patinoire le premier au cours de la séance d’entraînement matinale de l’équipe, comme le font les gardiens titulaires, a été ce qu’il y a de plus révélateur.

Mais encore là, le Lightning a entretenu le mystère quant à savoir si Bishop sera en mesure de renouer avec l’action lundi ou si on sera contraint de faire de nouveau appel au gardien recrue Andrei Vasilevskiy.

«Un des deux jouera. Ce sera Vasi ou Bish», a répondu laconiquement l’entraîneur Jon Cooper.

Le jeune attaquant québécois Jonathan Drouin pourrait être utilisé dans un deuxième match d’affilée.

Les Blackhawks ont moins versé dans le mystère. Tout indique que l’attaquant Bryan Bickell renouera avec l’action après avoir souffert de vertige et que le défenseur Trevor van Riemsdyk verra de l’action dans la LNH pour la première fois depuis novembre.

Dans les faits, l’entraîneur Joel Quenneville a dit que Bickell et van Riemsdyk «pourraient jouer», mais le sourire qu’il n’a pu retenir ne mentait pas.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!