CHICAGO – Pendant que Ben Bishop combattait la douleur, le Lightning de Tampa Bay et les Blackhawks de Chicago ont offert un autre match enlevant en série finale de la Coupe Stanley.

Bishop, visiblement affecté par une blessure, a réalisé 36 arrêts, et Cédric Paquette a inscrit le but victorieux alors qu’il restait trois minutes à la rencontre pour permettre au Lightning de vaincre les Blackhawks 3-2 dans le troisième match de la série, lundi soir, au United Center.

Le Lightning a donc pris les commandes de la série 2-1, et le prochain volet sera présenté mercredi soir.

À certains moments, Bishop a semblé être incapable de se relever ou d’effectuer ses déplacements latéraux. À d’autres, il a paru brillant, effectuant les arrêts en dépit de la douleur.

«C’est un athlète très exigeant, a dit l’attaquant du Lightning Tyler Johnson. Il a toute notre confiance. Il ne nous laisse jamais tomber.»

Les Blackhawks l’ont déjoué deux fois. Brad Richards l’a battu en avantage numérique d’un lancer de la ligne bleue et Brandon Saad a trompé sa vigilance d’un tir sur réception de l’enclave. L’exploit revient toutefois à Bishop, qui est demeuré dans la rencontre pendant 60 minutes.

«Il a été excellent», s’est limité à dire l’entraîneur-chef du Lightning Jon Cooper, qui n’a jamais songé à retirer Bishop du match.

À l’autre bout de la patinoire, Ryan Callahan, Ondrej Palat et Paquette ont déjoué Corey Crawford (29 arrêts) pour porter la fiche du Lightning à l’extérieur pendant les séries éliminatoires à 8-3.

Le Lightning a paru nullement intimidé par la salle comble de 22 336 spectateurs, tous venus encourager les Hawks à l’occasion du premier match de la série finale de la Coupe Stanley à Chicago en deux ans. Cooper a été très actif derrière le banc afin d’obtenir des confrontations favorables sur la patinoire, et ses joueurs l’ont récompensé.

Victor Hedman a réalisé l’un des jeux les plus spectaculaires de la rencontre en complétant une passe vers Callahan, qui se trouvait à la ligne bleue ennemie, alors qu’il était lui-même à sa ligne des buts à 5:09. Callahan a complété le jeu en décochant un tir qui s’est frayé un chemin jusque dans la lucarne derrière Crawford.

Les Hawks ont ensuite dominé le jeu pendant une dizaine de minutes. Bishop a grimacé de douleur alors qu’il effectuait ses déplacements, étant confronté à un total de 15 tirs consécutifs des champions de l’Ouest.

L’un d’entre eux a déjoué Bishop. Richards a décoché un tir de la pointe en avantage numérique, tandis que Andrew Shaw agissait à titre d’écran, et les Hawks ont créé l’égalité 1-1 à 14:22.

«Je crois que nous avons bien réagi, et nous avons bien joué pendant les 40 dernières minutes de jeu», a commenté Hedman.

Il a fallu attendre la troisième période pour voir une équipe reprendre les devants. Les Hawks ont embouteillé le Lightning dans son territoire et Hossa a refilé le disque à Saad, qui se trouvait dans l’enclave, pour son septième but des séries d’après-saison à 4:14.

L’avance a toutefois été de courte durée pour les Hawks, qui sont retournés à la case départ 13 secondes plus tard. Palat a sauté sur une rondelle libre à l’embouchure droite du filet, et il l’a poussée au fond de celui-ci, tout juste entre le patin de Crawford et le poteau. Les partisans des Hawks célébraient encore le but de Saad lorsque Palat a enfilé l’aiguille.

La belle soirée de travail de Hedman s’est poursuivie lorsqu’il s’est avancé profondément en territoire des Hawks avant de compléter une passe vers Paquette pour le but victorieux, à 16:49 de la troisième période.

«Il trouve toujours une façon d’effectuer des jeux-clés vers la fin de la rencontre», a noté le défenseur du Lightning Anton Stralman.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!