Archives Métro Alex Killorn, Corey Crawford.

En rétrospective, la poignée de mains entre les capitaines Steven Stamkos et Jonathan Toews, après la conclusion de la finale de la coupe Stanley, pourrait être une image forte, davantage dans le sens de vouloir dire bienvenue dans le club que d’une passation du flambeau.

Déjà, le Lightning de Tampa Bay est une jeune copie carbone des Blackhawks de Chicago, qui viennent de savourer leur troisième conquête en six ans. Tout est en place au sein de l’organisation pour que le Lightning puisse effectuer un retour en finale.

Stamkos est un jeune leader fort respecté, comme Toews. Victor Hedman est un défenseur de la trempe de Duncan Keith. Et Nikita Kucherov peut s’établir comme un clone de Patrick Kane.

Le Lightning regorge de jeunes espoirs prometteurs, comme Jonathan Drouin qui peut être l’égal très bientôt de Teuvo Teravainen, et le gardien Andrei Vasilevskiy.

Si le directeur général Steve Yzerman continue de bien jouer ses cartes, l’équipe demeurera dans une situation fort enviable.

La mise sous contrat pour une longue durée de Stamkos cet été sera son principal dossier. Il devra par la suite voir, au fil des années, à lier l’organisation pour longtemps les jeunes Kucherov, Tyler Johnson, Ondrej Palat et Alex Killorn.

Le Lightning pourrait même avoir un surplus d’attaquants, qu’il pourrait utiliser afin d’améliorer la brigade en défense. Cette saison, Yzerman a échangé Brett Connolly après avoir cédé des choix au repêchage de premier et de troisième tours afin d’acquérir le vétéran défenseur Braydon Coburn.

La greffe de vétérans par le biais du marché des joueurs autonomes ou d’échanges ne doit jamais être négligée. Les Blackhawks ont ajouté Michal Handzus à la formation en 2013 ainsi que Brad Richards et Antoine Vermette cette saison tandis que Yzerman a fait l’acquisition des Anton Stralman, Ryan Callahan et Valtteri Filppula afin de seconder les jeunes.

Quand l’entraîneur des Blackhawks Joel Quenneville a contacté Richards l’an dernier, il lui a dit avant de raccrocher la ligne: «Viens à Chicago. Nous allons gagner la coupe». Tampa est déjà une destination attrayante pour les joueurs.

«La priorité est de convaincre les agents, les joueurs, tout le monde en fait, que vous êtes pour vrai et que vous avez établi une solide structure», a souligné Yzerman, en admettant que les mesures fiscales avantageuses de l’État et le temps chaud de la Floride représentent des incitatifs.

«Les joueurs veulent ultimement connaître du succès. Ils veulent évoluer dans un environnement favorable à leur épanouissement.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!