La double olympienne Caroline Calvé annonce sa retraite du surf des neiges. Après avoir vécu les Jeux olympiques de Vancouver en 2010 et de Sotchi en 2014, celle qui a marqué l’histoire du sport, en étant la première Canadienne à remporter des épreuves féminines de la Coupe du monde de slalom géant parallèle et de slalom parallèle, aspire à une nouvelle carrière dans les communications.

«Que ce soit sur les pistes ou dans la vie en général, tout peut arriver tant qu’on y mette du cœur et de la tête. À 36 ans, je me sens particulièrement privilégiée d’avoir pu atteindre mon objectif d’être une athlète olympique accomplie et je resterai toujours une mordue de planche à neige. Mais je ne vous mentirai pas, j’ai très hâte d’amorcer cet autre chapitre de ma carrière», a-t-elle déclaré.

Native d’Aylmer, en Outaouais, Calvé a amorcé sa carrière sportive sur le tard à l’âge de 22 ans. Compétitrice à temps plein sur le circuit de la Coupe du monde depuis 2005, elle a effectué une percée en 2011 à Carezza, en Italie, en étant la première Canadienne gagnante d’une épreuve de slalom géant parallèle.

Deux ans plus tard, à Moscou, elle répétait l’exploit en slalom parallèle. En 2013, elle a d’ailleurs clôturé la saison au troisième rang de la Coupe du monde en slalom parallèle.

Calvé a terminé sixième aux Jeux olympiques de Sotchi en slalom géant parallèle et 26e en slalom parallèle, qui faisait ses débuts aux JO. Quatre ans plus tôt, elle avait pris le 20e rang de l’épreuve de slalom géant parallèle.

Calvé a été coifée du titre de championne canadienne à six reprises.

En plus de ses aspirations professionnelles, elle souhaite ardamment continuer de partager, dans le cadre de conférences, les expériences enrichissantes que son parcours d’athlète lui a apportées.

«Je suis convaincue que l’expérience acquise comme athlète sera utile pour mon prochain défi. C’est d’ailleurs à force de côtoyer la presse, que j’ai eu la piqûre pour le monde des médias. Je complète présentement une formation à l’école en animation radio et télévision. Ça me permettra peut-être de retourner aux Jeux olympiques pour commenter mon sport, partager mes connaissances, et qui sait même livrer quelques anecdotes au grand public», a conclu Calvé.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!