MONTRÉAL – L’une des équipes surprises de la Coupe du monde féminine de soccer a vu son élan freiné.

La Colombie, qui était invaincue après deux parties, a encaissé une défaite de 2-1 contre l’Angleterre, mercredi au Stade olympique, et fera face à un défi de taille lors de la ronde des 16.

Les Colombiennes, qui avaient surpris les Françaises 2-0 samedi à Moncton, ont terminé la phase de groupes au troisième rang du groupe F avec quatre points. La Colombie est toutefois l’une des équipes de troisième place à être repêchée pour le premier tour éliminatoire, mais elle retrouvera sur son chemin les États-Unis.

«On a affronté la France et l’Angleterre et maintenant possiblement les États-Unis, avait dit l’entraîneur de la Colombie, Felipe Taborda, avant de recevoir la confirmation de l’identité de l’adversaire. Si nous voulons éliminer l’une des grandes équipes du tournoi, nous allons devoir connaître une bonne performance. Mais rien n’est facile à ce niveau-ci.»

La Colombie sera toutefois privée de sa gardienne Sandra Sepulveda, brillante face à la France, puisqu’elle a écopé un deuxième carton jaune depuis le début du tournoi.

Lady Andrade a fait plaisir aux 13 862 spectateurs présents, dont un imposant contingent de partisans colombiens, en marquant pendant les arrêts de jeu en fin de rencontre.

Karen Carney et Fara Williams, sur un penalty, ont fait bouger les cordages en première demie pour les Anglaises, mais le résultat ne fut pas suffisant pour leur permettre de conclure en tête du groupe F.

Pendant que les Anglaises s’imposaient à Montréal, les Françaises écrasaient les Mexicaines 5-0 à Ottawa.

Avec ses six points et un différentiel de plus-4, la France a donc terminé au premier rang du groupe F, devant l’Angleterre et ses six points, mais un différentiel de plus-1. Le Mexique ferme la marche avec un seul point.

«Notre objectif était de gagner le match et d’offrir une meilleure performance que lors de notre dernière sortie face au Mexique (un gain de 2-1), a expliqué l’entraîneur de l’Angleterre, Mark Sampson. Nous faisions face à une très bonne équipe colombienne qui était sur une lancée. Nous avons terminé en deuxième place, c’est bien. Nous pouvons continuer de regarder vers l’avant.»

Les Anglaises ont démontré deux visages mercredi, étant offensives et fluides en première demie, avant d’être patientes et compactes en deuxième demie pour protéger leur avantage. Elles ont aussi été efficaces sur les jeux arrêtés, marquant à la suite d’un coup franc et sur un penalty.

«Les jeux arrêtés sont une partie très importante du match, a admis Sampson. Au cours du tournoi, une équipe va peut-être marquer le but gagnant une ou deux fois sur un jeu arrêté. Il faut aussi éviter d’en concéder. Dans un match serré, c’est très important et je suis satisfait du travail de mes joueuses et de leur créativité.»

L’Angleterre sera opposée à la Norvège lors de la ronde des 16, lundi à Ottawa.

«Nous allons affronter une très bonne équipe norvégienne qui a d’ailleurs fait match nul contre l’Allemagne, mais je crois que nous avons les outils nécessaires pour l’emporter, a dit Sampson. Nous allons devoir trouver le bon plan de match, mais je pense que nous commençons à trouver notre rythme.»

Pour sa part, la France débarquera à Montréal pour affronter dimanche la Corée du Sud, qui a terminé deuxième du groupe E.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!