Paul Chiasson Branden SmithA.J. Jefferson Matthew Ware. Paul Chiasson / La Presse Canadienne

MONTRÉAL – Comme les quelques 16 000 spectateurs présents au début du match, les Alouettes de Montréal se sont fait laver à leur dernier match préparatoire face aux Argonauts de Toronto, qui l’ont facilement emporté 30-10.

Le spectacle a été particulièrement désolant à l’attaque, qui n’a généré que 214 verges en tout.

«Elle n’a pas été assez bonne, point, a laissé tomber l’entraîneur-chef Tom Higgins après la rencontre. Le seul point positif est que ça été fait en match préparatoire. Mais on va transporter ces sentiments en saison régulière.»

Les quarts Jonathan Crompton et Dan LeFevour n’ont rien fait qui vaille. Ils ont été interceptés en trois occasions, dont deux fois pour des touchés, ceux d’Akwasi Owusu-Ansah sur 40 verges et de Branden Smith, sur 26 verges, au deuxième quart.

«Je crois toujours qu’on a deux quarts qui comptent de l’expérience en Ligue canadienne, mais on devra être meilleurs qu’on ne l’a été, c’est évident, a dit Higgins. Maintenant, pourquoi nous avons été aussi mauvais? Si j’avais les réponses, nous ne l’aurions pas été. Vous ne pouvez tout simplement pas lancer des interceptions qui sont ramenées pour des touchés.»

Malgré tout, Higgins a confirmé que Crompton allait amorcer le premier duel de la campagne, jeudi prochain, contre le Rouge et Noir d’Ottawa.

«On devra faire un bon travail d’introspection, a-t-il ajouté, mais la bonne nouvelle est que ces deux matchs ne comptent pas.»

Les Alouettes avaient pourtant ouvert la marque sur leur toute première possession du match. Le retour de botté d’envoi de 50 verges de Stefan Logan avait permis aux locaux d’amorcer leur première poussée à la ligne de 46 des visiteurs. Jonathan Bryant a marqué sur une course de deux verges après une séquence au cours de laquelle Crompton a plutôt bien paru, rejoignant Brandon Whitaker sur 12 verges et Cody Hoffman sur 32.

Ça n’a pas duré.

Crompton n’a complété que cinq de ses 10 passes pour 71 verges et deux interceptions.

«Je n’ai pas vu les vidéos encore, mais je dirais que sur la première, je dois lancer le ballon un petit peu plus loin pour Fred (Stamps), a analysé Crompton. Sur la deuxiième, j’ai laissé le ballon un peu trop haut, mais ce sont des erreurs qui sont faciles à corriger.»

LeFevour n’a fait guère mieux, complétant sept des 14 passes qu’il a tentées pour des gains de 60 verges et une interception.

«Le but était seulement de retourner sur le terrain, trouver mes repères et me faire frapper puis me relever, a dit celui qui vient de se remettre d’une blessure au genou. Je dois en faire, mais ça a été un long chemin de retour. Je ne suis qu’heureux de jouer de nouveau au football. Je serai bien meilleur dans quelques semaines.»

Higgins a également utilisé Brandon Bridge — correct, sans plus — et Rakeem Cato a pris quelques répétitions en fin de rencontre. Il faut dire à leur défense qu’ils sont entrés dans le match en deuxième demie sous une pluie battante et que leurs receveurs ont été incapables de maîtriser plusieurs ballons.

«On était en voie de s’attendre à une meilleure exécution dans toutes les phases de jeu», a ajouté Higgins.

Plus difficile pour Bede

Le botteur Boris Bede, qui avait offert une solide performance lors du match préparatoire présenté à Québec, samedi dernier, a connu un match plus difficile. Il a notamment complètement raté son premier dégagement, qui n’a franchi que 17 verges et sorti directement en touche. Il a par contre réussi un placement de 31 verges au quatrième quart.

«Nous avons fait ces expériences pour trouver des réponses, mais présentement, nous n’en avons pas vraiment, a admis Higgins. Toutes les options sont envisageables, y compris d’utiliser les deux botteurs.»

Le natif de Toulon, en France, a le statut de joueur international selon les règles de la LCF et Higgins avait déclaré au camp qu’il devrait être «sensiblement meilleur» que Sean Whyte, un Canadien, pour le déloger. L’entraîneur est moins catégorique depuis qu’il a vu Bede en situation de match.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!