Graham Hughes Marie-Laurie Delie, Eugenie Le Sommer, Elodie Thomis,. Graham Hughes / La Presse Canadienne

MONTRÉAL – Deux des équipes de tête ont subi des sorts différents dimanche, lors des huitièmes de finale de la Coupe du monde féminine de soccer.

Alors que les Françaises ont réaffirmé leurs intentions avec une victoire impeccable de 3-0 face à la Corée du Sud, à Montréal, le Brésil a baissé pavillon 1-0 contre l’Australie, à Moncton.

Dans l’autre rencontre à l’horaire, le Canada a vaincu la Suisse 1-0, en soirée à Vancouver.

La France, troisième au classement mondial de la FIFA, a rapidement pris le contrôle dans sa rencontre grâce à des buts de Marie-Laure Delie et Élodie Thomis, dès la quatrième et la huitième minute, respectivement. Delie est revenue à la charge à la 48e minute.

«Les joueuses sont terriblement déterminées dès l’entame du match, a noté le sélectionneur français, Philippe Bergeroo. Ça fait partie de notre travail tactique depuis un moment et ça étouffe l’équipe adverse.»

«Ça nous libère de marquer tôt et nous pouvons jouer en étant moins stressées, a ajouté la milieu de terrain Amandine Henry. Les attaquantes ont eu beaucoup d’occasions et le groupe entier a connu un très bon match.»

Depuis leur défaite surprise de 2-0 contre la Colombie lors de la phase de groupes, les Françaises ont deux victoires en autant de sorties, avec un avantage de 8-0 au niveau des buts marqués.

«Ça fait partie du rôle d’un entraîneur de protéger son groupe, a rappelé Bergeroo en revenant sur la défaite contre la Colombie. C’était un moment difficile et il fallait dire aux filles que j’avais confiance en elles. Je vais toujours prendre la responsabilité dans la défaite. Il faut soulager les filles d’une certaine pression.»

Pour sa part, le parcours de la Corée du Sud prend fin après une qualification inespérée pour la ronde des 16. Elle n’aura toutefois pas été de taille contre les puissantes Françaises, qui ont ravi la majorité des 15 518 spectateurs présents au Stade olympique.

«Nous avons concédé deux buts très tôt sur des croisements dans notre tiers. Notre défensive n’a pas été à la hauteur, elle n’a pas été capable de gérer la vitesse des Françaises», a analysé le sélectionneur sud-coréen, Dukyeo Yoon, qui a tout de même dressé un bilan positif de l’aventure de sa troupe au Canada.

La France aura un défi important devant elle lors des quarts de finale, alors qu’elle affrontera l’Allemagne, classée première au monde, vendredi à Montréal.

«L’Allemagne est une grande nation et son classement le démontre, a déclaré Henry. Mais nous, nous n’avons pas peur d’elles. Sur un match, tout est possible et nous connaissons beaucoup de leurs joueuses en raison de la Ligue des Champions. Leur équipe entière joue à un haut niveau. Est-ce qu’elles ont des faiblesses? C’est ce que nous allons voir avec nos entraîneurs au cours des prochains jours.»

Fin de parcours pour le Brésil

Du côté de Moncton, Kyah Simon a marqué tard en deuxième demie et l’Australie a éliminé le Brésil grâce à une victoire de 1-0.

Simon, qui avait fait son entrée à la 64e minute, a profité d’un retour pour inscrire l’unique but du match à la 80e minute. La capitaine australienne Lisa De Vanna avait décoché le tir initial après s’être présentée devant la gardienne Luciana sur le flanc droit.

Classé septième à l’échelle de la FIFA, le Brésil n’avait pas vraiment été défié lors de la phase de groupes, affrontant des nations beaucoup moins expérimentées. Les Brésiliennes auront donc échoué leur premier véritable test.

Pour l’Australie, 10e au classement mondial, il s’agit d’une première victoire lors de la phase éliminatoire. Elle affrontera en quart de finale le gagnant du duel entre le Japon, champion en titre du tournoi, et les Pays-Bas, mardi, à Vancouver.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!