Paul Chiasson/La Presse Canadienne Montréal avait accueilli une partie de la Coupe du monde féminine en 2015 au Stade olympique.

Les Françaises ont rejoint sans trembler les Allemandes en quarts de finale du Mondial grâce à leur victoire de 3-0 contre la Corée du Sud, dimanche après-midi au Stade olympique.

Un an après les hommes au Mondial brésilien, les deux nations européennes vont s’affronter au même stade de la compétition, cette fois-ci chez les femmes.

Le duel entre l’Allemagne, première au classement de la FIFA et double championne du monde, et la France, troisième nation mondiale, aura lieu vendredi à Montréal, à 16h.

Les Allemandes avaient facilement éliminé les Suédoises 4 à 1, samedi à Ottawa.

«Les Allemandes sont puissantes et de redoutables joueuses de ballon. Nous, nous avons progressé dans l’impact physique. Mais il faudra qu’on garde notre style de jeu.» – Philippe Bergeroo, entraîneur de la France, à propos du quart de finale à venir

«Nous n’avons pas peur d’elles.» – Amandine Henry, milieu de terrain française, élue Joueuse du match, à propos de l’équipe d’Allemagne

Dimanche, la France a débuté idéalement son huitième de finale en marquant 2 buts dans les 10 premières minutes, comme lors de son dernier match de groupe face au Mexique, mercredi dernier. Les Bleues ont fait parler leur jeu vif et technique fait de courtes passes pour rapidement prendre de vitesse les Sud-Coréennes.

Marie-Laure Delie a ouvert la marque à la 4e minute. Elle a conclu d’un tir croisé du pied gauche une belle action collective dans la surface de réparation. Élodie Thomis a doublé la mise quatre minutes plus tard.

Peu après la pause, Delie a marqué son deuxième but du match. L’attaquante a profité d’un débordement et d’une passe de sa partenaire Eugénie Le Sommer pour battre la gardienne à bout portant.

«Mes joueuses étaient terriblement déterminées. Étouffer l’adversaire en début de match, aller le chercher très haut dans son camp, ça nous a permis de nous déstresser», a expliqué l’entraîneur français Philippe Bergeroo en conférence de presse.

Légèrement inquiétées sur coups de pied arrêtés, les Bleues ont dominé la première demie. À la 31e minute, le tir croisé de Le Sommer – dans une forme éclatante depuis le début du Mondial – a frôlé le poteau gauche de la gardienne Kim Jungmi. Cette dernière a arrêté un tir haut de Delie neuf minutes plus tard.

Les Sud-Coréennes n’ont presque jamais inquiété la gardienne française Sarah Bouhaddi. En fin de match, alors qu’il n’y avait plus de suspense, Bouhaddi claqué en corner un tir de Yoo Younga qui se dirigeait dans la lucarne.

Avec cette victoire, les Bleues atteignent les quarts d’une Coupe du monde pour la deuxième fois de leur histoire, après l’édition de 2011, où elles avaient terminé quatrièmes.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!