Felipe Dana Felipe Dana / The Associated Press

TORONTO – Le Québécois Joseph Polossifakis a peut-être perdu la finale au sabre par équipes jeudi soir aux Jeux panaméricains de Toronto, mais il a surtout perdu un bon ami.

Polossifakis ainsi que ses coéquipiers Shaul Gordon et Mark Peros ont obtenu la médaille d’argent en finale après s’être inclinés 45-37 devant les États-Unis en finale. L’Argentine a complété le podium.

Il s’agissait de la dernière rencontre en carrière de Peros, un escrimeur âgé de 39 ans. Polossifakis, le médaillé d’argent en sabre individuel plus tôt cette semaine aux Jeux, aurait aimé contribuer à son départ en lui offrant une médaille d’or, malheureusement il n’a pas pu.

«Je voulais vraiment ramener l’or pour un de mes coéquipiers (Peros) qui prend sa retraite aujourd’hui, à l’âge de 39 ans, a indiqué l’escrimeur d’origine grecque. On a embarqué avec la foule et ce fut un match incroyable. Je n’ai jamais eu de l’énergie à ce niveau-là. Mais c’est décevant de ne pas avoir fait la  »job » ce soir, parce que j’ai vraiment l’impression de l’avoir laissé tomber.

«On a passé à travers de nombreuses épreuves ensemble, donc c’est un de mes très, très bons amis, a expliqué Polossifakis, le trémolo dans la voix. Il va me manquer beaucoup sur le circuit. Ceci étant dit, je suis bien content d’avoir reçu une médaille avec lui.»

Les Canadiens ont cédé les commandes de la rencontre pour la première fois au septième duel, alors que Peros était sur les planches. Le Québécois a ensuite pris le relais, mais fut blanchi 5-0 par sa bête noire cette saison, Eli Dershwitz. Ç’en était alors fait des représentants de l’unifolié.

«C’est vraiment l’année de Dershwitz. Il m’a battu deux fois plus tôt cette saison, et il a tout gagné jusqu’ici. Il a triomphé aux Championnats juniors, aux Championnats panaméricains et aux Jeux panaméricains. C’est vraiment son année de gloire. Je sais donc que je vais devoir travailler pour espérer le rattraper pour la prochaine saison.»

Décevante 5e place chez les dames

Du côté des dames, l’équipe canadienne d’escrime, qui est composée de Gabriella Page, de Blainville, Pamela Brind’Amour, de Ste-Martine, et Marissa Ponich, d’Edmonton, n’a pas performé à la hauteur des attentes.

Les représentantes de l’unifolié ont terminé cinquièmes, après avoir remporté leur match de la cinquième place contre le Brésil 45-38.

Dès leur premier match jeudi, elles ont subi une défaite surprise de 45-39 contre Cuba en huitièmes de finale. Après ce revers, elles ont été contraintes de participer à un match de classement contre le Salvador, qu’elles ont remporté 45-32. Leurs adversaires suivantes furent les Brésiliennes.

«(Les Cubaines) avaient vraiment la rage au coeur, elles étaient vraiment intenses et on voyait qu’elles voulaient nous battre», a indiqué Page.

«Vous savez, on ne les voit jamais, alors on ne sait jamais à quoi s’attendre d’elles, a ajouté la médaillée de bronze au sabre individuel lundi. On voulait vraiment obtenir cette médaille, à la maison, mais on a finalement dû se contenter de la cinquième place.»

Ce sont finalement les États-Unis qui ont décroché la médaille d’or, devant le Mexique et le Venezuela.

Le Canada sera de retour en piste vendredi et samedi avec les épreuves masculines et féminines d’épée par équipes et de fleuret par équipes, respectivement.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!