Parce que l’été, on parle surtout baseball, soccer, vélo, course à pied et… hockey (ah, le CH!), Métro est parti à la recherche de sports inusités. Cette série estivale s’adresse autant aux amateurs d’activités physiques originales qu’aux chasseurs de «Like» sur Facebook (photos d’action, selfies d’enfer). Aujourd’hui, place au football australien, un sport qu’on pourrait retrouver dans l’univers de Mad Max.

Courir à fond la caisse, sauter avec abandon pour attraper un ballon tout en sachant très bien qu’un joueur adverse arrive pour réaliser un plaquage, puis terminer la séquence avec un botté pour marquer un but. Pour le néophyte, le football australien ressemble à la super progéniture du soccer et du rugby.

Ultra populaire en Australie, ce sport a un petit pied-à-terre au Québec. Il suffit d’aller faire un tour sur un des terrains du Cégep Vanier le dimanche pour voir des amoureux du footy (surnom donné à ce sport) en action.

«C’est un jeu robuste, mais tellement libre! Tout le monde peut être un quart-arrière au football australien. Tu n’es pas limité à ne faire qu’une chose.» – Ronan Shaughnessy, directeur de l’AFL Québec

L’ambiance est festive, et tout le monde met l’épaule à la roue. Pendant que les Montreal Demons croisent le fer avec les Laval Bombers (match que remporteront les Demons 83-80), des joueurs des équipes en attente arbitrent, comptent les points, distribuent de l’eau. Installé à la fenêtre de la petite cabane aux abords du terrain, quelqu’un filme, tandis qu’une autre personne offre des commentaires colorés sur l’action en cours.

«Nous avons une superbe communauté, dit Daniel Robinson, président de l’AFL (Australian Football League) Québec. Nous nous comportons davantage comme un seul club que comme plusieurs équipes séparées.»

Créée en 2008, l’AFL Québec compte maintenant huit formations, quatre féminines et quatre masculines. Deux des équipes de la ligue féminine viennent d’Ottawa.

En l’absence de terrains officiels, l’AFL Québec a dû modifier un peu les règles pour adapter le jeu à des surfaces normalement consacrées au soccer et au rugby. «Au lieu de jouer à 18 contre 18, nous jouons à 9 contre 9, explique Bogdan Rotaru, un membre de la ligue qui a déjà été analyste de football australien à RDS. Ça a du bon, car ça permet aux nouveaux joueurs de toucher davantage au ballon.»

À l’assaut des États-Unis
Treize femmes et sept hommes de la ligue montréalaise ont été sélectionnés pour affronter les États-Unis ce week-end en Floride dans le cadre de la 49th Parallel Cup. Cette compétition entre les clubs principaux et de développement des deux pays est présentée annuellement, sauf quand la Coupe internationale de football australien a lieu (événement que les Canadiennes ont remporté en 2014, en passant!).

Le football australien en bref
Comme tous les sports, le football australien a ses subtilités. Pour ne pas être trop perdu en regardant un match de footy, voici quelques faits et règles de base sur le sport qui fait vibrer nos amis down under.

  • Le terrain est de forme ovale. Les dimensions des surfaces de jeu peuvent différer d’un endroit à un autre. En moyenne, un terrain fait 165m de long et 135m de large.
  • À chaque extrémité du terrain, il y a quatre poteaux. Les deux du centre sont plus hauts que les deux qui se trouvent à chaque extrémité. Pour marquer un but, qui compte pour six points, un joueur doit botter le ballon entre les deux poteaux du milieu. Si sa frappe passe entre les poteaux à droite ou à gauche, son équipe engrange un point.
  • Les joueurs peuvent courir en possession du ballon, mais ils doivent le faire rebondir au sol à chaque 15m. Pour faire des passes, les joueurs peuvent soit frapper le ballon avec leur poing, soit le botter en direction de leurs coéquipiers.
  • Un joueur qui attrape un ballon qui n’a pas touché au sol, botté par un coéquipier, a droit à une courte période de grâce. Il peut frapper le ballon, avec le poing ou le pied, sans être embêté.
  • Il y a 18 joueurs de chaque côté sur le terrain durant un match. Chaque équipe a aussi quatre joueurs substituts sur le banc.
  • Les plaquages sont permis. Cependant, il est interdit de frapper un joueur au-dessus des épaules et en bas des genoux.

Footy à la télé
Voici les heures de diffusion des prochains matchs à RDS.

  • Fremantle c GWS Giants.
    4 août, 19 h 30
  • Adelaide Crows c Richmond.
    11 août, 23 h
  • Fremantle c West Coast Eagles.
    18 août, 23 h 30
  • Collingwood c Richmond.
    24 août, 20 h 30

Pour plus de renseignements, visitez le AFLQuebec.ca

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!