The Associated Press

PÉKIN, Chine – Le relais canadien 4×100 mètres a décroché la médaille de bronze aux Championnats du monde d’athlétisme à la suite de la disqualification des États-Unis.

L’équipe formée d’Aaron Brown, Brendon Rodney, Andre De Grasse et Justyn Warner a grimpé sur la troisième marche du podium en vertu d’un chrono de 38,13 secondes.

C’est en quelque sorte une rédemption pour les Canadiens, qui ont échappé la médaille d’or aux Jeux panaméricains plus tôt cet été après avoir été disqualifiés à la suite de deux protêts présentés par les Américains.

Le Canada avait aussi été disqualifié dans cette épreuve aux Jeux de Londres en 2012, empêchant les représentants de l’unifolié d’obtenir un disque de bronze.

«C’était bien, (l’entraîneur-chef Peter Eriksson) nous a demandé de demeurer sur la piste, parce qu’il pouvait y avoir une disqualification», a dit Warner.

Cette médaille de bronze inattendue est venue couronner une belle journée pour le Canada, après que Damian Warner, de London, en Ontario, eut gagné l’argent au décathlon et Melissa Bishop, d’Eganville, en Ontario, l’eut imité au 800 m féminin.

Justyn Warner s’est élancé en dernier lors du relais, et tout laissait croire que les Canadiens allaient devoir se contenter de la quatrième position.

Les arbitres ont toutefois déterminé que le troisième échange du témoin des Américains avait été fait à l’extérieur de la zone autorisée, permettant ainsi aux Chinois de terminer deuxièmes et aux Canadiens de compléter le podium.

Ce résultat a permis à De Grasse, l’étoile montante de l’athlétisme canadien, d’obtenir sa deuxième médaille à ses premiers Mondiaux en carrière. De Grasse, de Markham, en Ontario, a aussi récolté le bronze au 100 m.

«J’ai connu une saison formidable, a admis De Grasse. Je suis simplement heureux que nous ayons décroché le bronze, car ça la couronne bien.»

Usain Bolt et les Jamaïcains ont gagné l’épreuve, tandis que les Chinois ont surpris tout le monde et obtenu l’argent. Les États-Unis semblaient avoir terminé deuxièmes, mais ils ont été disqualifiés à la suite d’un relais jugé illégal.

Le Canada entamera donc la dernière journée de compétitions dimanche à Pékin en ayant engrangé sept médailles. Sa meilleure récolte précédente aux Mondiaux d’athlétisme était de cinq — il y a deux ans à Moscou, en Russie.

Des records canadiens tombent

Plus tôt samedi, Damian Warner, un Ontarien de 25 ans originaire de London, a conclu le décathlon en fracassant son propre record canadien en vertu d’un total de 8695 points. Il a terminé derrière l’Américain Ashton Eaton, qui a établi un nouveau record du monde avec une récolte de 9045 points.

Warner a complété la dernière étape, une course de 1500 m, en huitième place en vertu d’un chrono de quatre minutes et 31,51 secondes. Ça lui a permis d’amasser suffisamment de points pour retenir l’Allemand Rico Freimuth, mais pas Eaton. L’Américain a tout donné dans les derniers 200 m pour obtenir tout juste assez de points pour briser sa propre marque mondiale.

Warner avait triomphé aux Jeux panaméricains de Toronto le mois dernier après avoir obtenu 8659 points, pulvérisant ainsi la marque canadienne — vieille de 19 ans — appartenant à Mike Smith.

Il avait également décroché le bronze aux Mondiaux en 2013.

«Je n’avais pas l’énergie nécessaire lors des dernières épreuves, a reconnu Warner. Mes jambes ne suivaient plus, mais j’ai de nouveau brisé le record canadien, alors je ne peux me plaindre.»

Bishop, une athlète de 27 ans, a franchi le fil d’arrivée en 1:58,12, dans une lutte très serrée pour l’argent au 800 m féminin.

Bishop avait réalisé un chrono de 1:57,52 en demi-finales, brisant ainsi le record canadien vieux de 14 ans qui appartenait à Diane Cummins. Le meilleur résultat précédent du Canada dans cette épreuve aux Mondiaux fut la cinquième place de Cummins en 2001.

«Tu dois apprendre à franchir ces étapes, a expliqué Bishop. En 2012 et 2013, je n’étais pas encore arrivée à maturité en tant qu’athlète, car j’ignorais comme franchir ces étapes, mais tu vis et tu tires des leçons, et maintenant j’ai une médaille d’argent autour du cou.»

D’autre part, le relais canadien 4×100 m féminin a terminé sixième en 43,05 secondes. La Jamaïque a triomphé, devant les États-Unis et Trinité-et-Tobago.

Mohammed Ahmed, de St. Catharines, en Ontario, a terminé 12e au 5000 m, réalisant ainsi la meilleure performance canadienne de l’histoire dans cette compétition. Carey Nelson avait auparavant terminé 15e aux Mondiaux de 1987.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!