La Presse Canadienne Andrés Romero

MONTRÉAL – Si l’Impact de Montréal a poursuivi une belle séquence en demeurant invaincu à ses cinq derniers matchs grâce à une victoire de 2-1 face au Fire de Chicago mercredi soir, il a aussi continué une tendance fâcheuse en voyant un de ses joueurs être expulsé dans un troisième match de suite.

En fait, si l’on remonte au 29 août face au Toronto FC, mercredi représentait la quatrième fois en six matchs que l’Impact terminait la rencontre à 10 joueurs contre 11. Malgré un dossier de 2-1-1 dans ces quatre rencontres, tout le monde chez l’Impact sait très bien que l’on doit cesser de jouer avec le feu avant de se brûler.

Le sujet était même revenu dans les discussions avant la rencontre face au Fire, mais le résultat a été le même, alors que Laurent Ciman a été expulsé pendant les arrêts de jeu à son deuxième match après avoir purgé une suspension de deux parties pour carton rouge et accumulation de cartons jaunes.

«Il faut faire attention, a admis le capitaine de l’Impact, Patrice Bernier. Mauro (Biello, l’entraîneur-chef par intérim) l’avait mentionné cette semaine. On joue avec beaucoup de passion, beaucoup de coeur, mais il faut se contrôler un peu. Il ne faut pas se mettre dans une position difficile.

«C’est pas toujours évident dans cette ligue. Parfois on commet des fautes passables et les arbitres ont leur propre jugement.»

Biello s’est porté à la défense de Ciman dans le cas de mercredi, indiquant que la deuxième faute avait été accidentelle. Mais il reconnaît aussi que les choses doivent changer.

«Laurent n’a pas fait exprès, a-t-il dit. (David) Accam est petit. Laurent s’est tourné pour jouer le ballon et son coude l’a atteint au visage. Quand Accam tombe, l’arbitre n’a pas le choix.

«Il faut corriger ça. Surtout que nous sommes en fin de saison et que les matchs sont importants.»

En plus de Ciman, l’Impact sera aussi privé d’Andrés Romero samedi quand il accueillera le D.C. United. Romero sera suspendu pour accumulation de cartons jaunes, lui qui a été puni quand il a retiré son maillot en célébrant son but contre le Fire.

Romero a appris qu’il serait suspendu tout juste avant de rencontrer les journalistes après le match, quand le directeur des communications de l’Impact lui a appris la nouvelle.

D’un autre côté, puisque l’Impact a dû souvent varier son personnel au cours de la saison en raison de son parcours en Ligue des Champions, des blessures et des suspensions, Biello sait qu’il peut compter sur tout son personnel. Le vétéran Nigel Reo-Coker croit de toute façon qu’il s’agit d’épreuves que l’équipe doit surmonter afin de poursuivre son parcours.

«C’est quelque chose à quoi nous sommes habitués puisque c’est comme ça depuis le début de la saison, a-t-il noté. Nous devons grandir en tant qu’équipe pour bien gérer ces situations difficiles et c’est ce que ça prend pour pouvoir prétendre aux grands honneurs. Nous devons bien gérer les épreuves et passer à travers. Ce sont des leçons importantes.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!