MONTRÉAL – Avec deux matchs à faire en saison régulière, l’Impact de Montréal se retrouve à un résultat favorable d’une participation aux éliminatoires de la Major League Soccer.

Une victoire face au Revolution de la Nouvelle-Angleterre samedi permettrait à l’Impact de se qualifier pour les éliminatoires de la MLS pour une deuxième fois depuis ses débuts dans le circuit en 2012. Un match nul ne serait pas suffisant.

«Nous contrôlons notre destinée, a dit l’attaquant Dominic Oduro. Nous affrontons une bonne équipe et nous nous attendons à un très bon match. Nous allons devoir nous battre pour obtenir notre place.»

L’Impact, présentement sixième au classement de l’Association Est, aurait pu obtenir son laissez-passer pour les éliminatoires avant même de fouler le terrain du Gillette Stadium. Mais l’Orlando City SC est demeuré dans la course en battant le New York City FC 2-1, vendredi soir.

Mauro Biello, entraîneur-chef par intérim, avait toutefois dit souhaiter voir ses troupiers viser la victoire face au Revolution, peu importe le résultat du match d’Orlando.

«C’est une équipe que nous pourrions affronter en éliminatoires, a dit Biello au sujet du Revolution après un entraînement jeudi. Nous devons être prêts. Le match sera intense et ce sera un bon défi pour nous.»

Après son duel en Nouvelle-Angleterre, l’Impact accueillera le Toronto FC le 25 octobre. Le TFC occupe le deuxième rang dans l’Est, seulement quatre points devant l’Impact.

«Il ne faut pas sauter d’étapes, a rappelé le défenseur de l’Impact Wandrille Lefèvre. Nous ne sommes pas encore qualifiés. Nous nous rendons là-bas d’abord pour confirmer notre place en éliminatoires.»

L’Impact (13-13-6) détient un seul point d’avance avec un match en main sur Orlando, qui a gagné vendredi malgré l’absence de son étoile Kaká, puisqu’il était suspendu. La formation montréalaise a encore de minces chances de terminer au deuxième rang dans l’Est, ce qui lui permettrait d’obtenir un laissez-passer pour les demi-finales de l’Est.

Si l’Impact termine entre le troisième et le sixième rang dans l’Est, il disputera un match suicide contre le Toronto FC, le D.C. United, le Revolution, l’Orlando City SC ou le Crew de Columbus.

«Le classement est très serré, a noté Biello. Il nous reste deux matchs contre des équipes qui sont devant nous. Nous aimerions leur voler leur place au classement.»

À sa dernière sortie, l’Impact a signé une victoire de 1-0 face aux Rapids, au Colorado. Didier Drogba a marqué le but gagnant, lui qui domine l’équipe avec neuf buts cette saison.

Drogba a aidé à transformer l’Impact, qui a un dossier de 5-2-2 à ses neuf derniers matchs.

Puisque la surface du Gillette Stadium est une pelouse artificielle, il est possible que Drogba reste sur le banc ou qu’il soit utilisé seulement en fin de partie.

Ambroise Oyongo (suspension) et Johan Venegas (prêté à l’équipe nationale du Costa Rica) devraient être de retour au jeu. Laurent Ciman (accumulation de cartons jaunes) ne sera pas en uniforme.

«Il y a toujours de la pression à l’étranger, a dit Biello en parlant du match de samedi. Il n’y aura pas beaucoup d’espace sur le terrain. Si nous pouvons garder la possession du ballon, nous avons des joueurs de qualité qui peuvent faire mal à l’équipe adverse.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!