EAST RUTHERFORD, États-Unis – Le quart Ryan Fitzpatrick a donné les devants aux siens avec une course de 18 verges et les Jets de New York ont gardé le cap pour mériter un gain de 34-20 aux dépens des Redskins de Washington, dimanche.

Sous pression dans la cinquième minute du troisième quart, Fitzpatrick a répondu avec une course payante qui a placé les Jets aux commandes pour de bon.

Le vétéran de 32 ans a complété 19 de ses 26 passes pour 253 verges, avec deux passes de touché et une interception.

En déficit 13-10, les Jets (4-1) ont corrigé leur trajectoire pour signer une victoire sans équivoque, en préparation pour leur match de dimanche prochain à Foxborough, contre les Patriots.

«Toutes les victoires ne seront pas jolies, a déclaré l’entraîneur-chef des Jets, Todd Bowles. Nous allons commettre des erreurs, mais nous devons nous en remettre et c’est ça qui fera de nous une bonne équipe.»

Brandon Marshall a capté une passe de touché de 35 verges qui donnait les devants 27-13 aux Jets, avec 5:53 à disputer au troisième quart. Il a parcouru la dernière douzaine de verges seul à la course, ayant fait mal paraître Bashaud Breeland et Dashon Goldson.

Marshall a capté sept passes pour 111 verges; du côté terrestre, Chris Ivory a accumulé 146 verges en 20 courses.

«Si vous voulez être une grande équipe, vous devez être capables de surmonter l’adversité», a rappelé Marshall.

Marcus Gilchrist a obtenu l’une des deux interceptions aux dépens de Kirk Cousins. Ce dernier a réussi 25 passes sur 43, pour 196 verges.

Dustin Hopkins a fourni deux placements pour les Redskins (2-4), qui ont perdu leurs trois matches à l’étranger cette année.

«Nous avons obtenu l’occasion de gagner ce match, a déclaré l’entraîneur des Redskins, Jay Gruden. Nous avons tout gâché en deuxième demie.»

Le match avait pourtant bien commencé pour les Redskins, qui ont inscrit leurs 13 points de la première demie à la suite de revirements — avant le match, ils n’avaient obtenu que trois points de cette façon en 2015.

Breeland avait été extrêmement efficace en étant au coeur de trois revirements, mettant la main sur deux échappés en plus d’intercepter une passe.

Le club de Washington a été le premier au tableau, capitalisant sur un ballon perdu par Eric Decker. Jamison Crowder (un jeu passe et course), Ryan Grant (réception) et Alfred Morris (course) ont mis leur touche personnelle, puis Cousins a rejoint Pierre Garçon sur deux verges pour un touché.

Les Jets ont toutefois répliqué dès qu’ils ont repris le ballon, avec une série de 11 jeux couronnée par la course d’une verge d’Ivory. Le score était alors 7-7.

Ivory a signé un coup d’éclat à la prochaine occasion des New-Yorkais, sa course de 53 verges leur donnant un bon coup de pouce. Nick Folk a suivi peu après avec un placement de 35 verges et le club local était aux commandes, 10-7.

Un autre revirement a bien servi la troupe de Gruden en fin de deuxième quart. Marshall a commis un échappé et suite à un premier essai signé Crowder, Hopkins a réussi le plus long botté de précision de sa carrière. Il a fait voyager le ballon sur 54 verges, créant ainsi l’impasse 10-10.

Breeland a tôt fait de contribuer une interception de haut calibre, qu’il a de plus ramenée sur 28 verges, jusqu’au milieu du terrain. Les visiteurs ont grugé 36 verges en trois jeux, puis Hopkins a fait 13-10 avec une réussite de 30 verges.

En début de deuxième demie, Folk a nivelé le score à 13-13 avec un placement de 39 verges, donnant le coup d’envoi de la poussée déterminante des Jets.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!