Il s’agit peut-être de la rivalité la plus féroce en patinage artistique.

Presque deux ans après que Patrick Chan eut quitté la patinoire olympique de Sotchi avec le coeur en morceaux, après avoir perdu l’or au profit du Japonais Yuzuru Hanyu, les deux hommes s’affronteront à nouveau ce week-end lors des Internationaux Patinage Canada, à Lethbridge, en Alberta.

Chan en sera à une première compétition internationale majeure après une année sabbatique. Il patinera aussi sur la même surface que son rival japonais pour une première fois depuis les Olympiques de Sotchi.

«C’est excitant. Je ressens déjà l’adrénaline, a dit Chan. Je ne pense pas que j’aurais pu mieux planifier les choses. Ce sera un bon moment pour comparer un patineur qui a eu beaucoup de succès depuis les Olympiques et qui continue à dominer (Hanyu) et un patineur qui a pris une année de repos et qui a obtenu du succès dans d’autres aspects de sa vie.»

Chan semblait avoir l’or en poche à Sotchi après une performance ordinaire de Hanyu. Cependant, Chan a aussi connu des ratés et le triple champion du monde a eu besoin de temps pour se pencher sur son avenir après sa deuxième place.

Il est toutefois resté connecté avec son univers. Chan, qui soutient avoir accepté le résultat des Olympiques «il y a longtemps», a participé à des tournées et a donc voyagé à travers le monde tout en effectuant plusieurs performances par semaine.

Pendant ce temps, Hanyu est resté actif sur le circuit compétitif et a terminé deuxième derrière l’Espagnol Javier Fernandez aux championnats mondiaux en mars dernier.

Chan a effectué un retour progressif à la compétition en participation à des événements mineurs, incluant l’Omnium du Japon où il a glissé quelques secondes après le début de son programme libre et il a été incapable de réussir un saut à quatre rotations. Il a pris le troisième rang.

«J’étais nerveux et je n’étais plus confortable dans un milieu de compétition, a-t-il raconté. Je dois me réhabituer au monde du patinage compétitif et oublier celui des spectacles. Je dois continuer de participer à des compétitions pour m’y réhabituer.»

Chan, âgé de 24 ans et originaire de Toronto, a dévoilé un nouveau programme sur la version de Michael Buble de la chanson «Mack the Knife» lors d’une compétition mineure à Québec.

Il veut demeurer patient cette saison et il sait qu’il aura besoin de temps avant de pouvoir à nouveau réussir les gros sauts. Il a quand même les championnats mondiaux, qui auront lieu à Boston en mars, dans sa mire.

«Je patine avec une certaine fraîcheur et une nouvelle légèreté et c’est quelque chose qui me manquait depuis un certain temps», a noté Chan.

Les champions du monde Meagan Duhamel et Eric Radford, tous deux d’Ontario, seront les têtes d’affiche en couple ce week-end, tandis que leurs compatriotes Kaitlyn Weaver et Andrew Poje seront parmi les favoris en danse.

Kaetlyn Osmond, de Terre-Neuve-et-Labrador, effectuera un retour sur le circuit Grand Prix après avoir raté la dernière saison en raison d’une fracture à une jambe. Elle tentera de détrôner la Russe et championne du monde Elizaveta Tuktamysheva.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!