MONTRÉAL – Les directeurs généraux de la LHJMQ s’en sont certes donnés à coeur joie avant la date limite des transactions, mais les plus récents mouvements de personnel ne devraient pas trop chambouler l’allure du classement général, croient des observateurs.

Quatre des cinq premières équipes au classement ont été particulièrement actives, soit les Foreurs de Val-d’Or (1ers), les Cataractes de Shawinigan (3es), les Huskies de Rouyn-Noranda (4es), et les Olympiques de Gatineau (5es). Les Wildcats de Moncton, qui occupent le deuxième rang, ont quant à eux été un peu plus discrets.

«Les quatre ont bougé pour améliorer leur formation et elles l’ont fait, a fait valoir un observateur. En bout de ligne, c’est l’équipe qui va réussir à assembler les morceaux du casse-tête le plus rapidement qui va se démarquer.»

En ce sens, l’entraîneur des Cataractes Martin Bernard a du pain sur la planche.

Le directeur général de la troupe mauricienne, Martin Mondou, a frappé un grand coup en faisant les acquisitions de 10 nouveaux joueurs, dont celles du Suédois Dmytro Timashov, des Remparts de Québec, de Danny Moynihan, des Mooseheads d’Halifax, et du gardien d’expérience Philippe Cadorette, du Drakkar de Baie-Comeau.

«Mondou a pris un risque qui était calculé, a pour sa part analysé un professionnel qui gravite dans les sphères du circuit Courteau. Son équipe n’allait pas comme il le voulait dernièrement et il lui a lancé un défi en lui donnant tous les éléments pour aller jusqu’au bout.»

Les Cataractes ne seront toutefois pas seuls dans la course. Les Foreurs, premiers au classement général, ont préféré négocier de manière conservatrice en ajoutant de la profondeur et de l’expérience à leur formation. La troupe de Mario Durocher présente la meilleure attaque, elle qui marque en moyenne 4,46 buts par match, et la troisième meilleure défensive du circuit.

À l’autre bout de la 117, les Huskies se sont montrés plus agressifs en mettant la main sur le meilleur joueur européen de la ligue en Timo Meier, des Mooseheads, et sur un des meilleurs défenseurs de 20 ans en Nikolas Brouillard, des Remparts. Ils ont pu ajouter à cela l’arrivée de l’attaquant A.J. Greer, qui a pris la décision de quitter Boston University à la mi-décembre.

«Les Huskies n’ont pas trop chamboulé le visage de l’équipe, a ajouté un des observateurs. Meier est un joueur bâti pour les séries, il est capable de jouer physique et de marquer beaucoup de buts. Déjà que l’attaque des Huskies était excellente, ça vient augmenter la qualité de l’offensive qu’ils vont pouvoir déployer.»

Les deux formations abitibiennes auront de la compagnie dans la section ouest puisque les Olympiques de Gatineau sont aussi entrés dans la danse avec la venue des défenseurs Nicolas Meloche et Guillaume McSween, ainsi que celle de l’attaquant Gabryel Paquin-Boudreault.

Les experts s’attendent également à ce que les Sea Dogs de Saint-Jean (8es) et les Screaming Eagles du Cap-Breton (9es) grimpent de quelques places au classement d’ici la fin de la saison, maintenant que les Remparts (6es) et l’Océanic de Rimouski (7e) ont vendu certains de leurs meilleurs éléments au cours des derniers jours.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!