Jeff McIntosh / La Presse Canadienne Alex Harvey.

CANMORE, Alta. – Alex Harvey avait des sentiments mitigés à l’issue de la dernière étape du Ski tour Canada. L’as du ski de fond canadien était déçu de sa course de samedi et cherchait à se consoler en se disant qu’il terminait parmi les meneurs au classement général.

La première compétition de ski de fond par étapes jamais organisée au Canada a pris fin avec la poursuite messieurs et dames à Canmore, en Alberta.

Harvey a terminé cinquième du classement général du tour, qui a commencé avec 86 concurrents chez les hommes. Mais il n’en restait plus que 51, samedi.

Le fondeur de 27 ans de Saint-Ferréol-les-Neiges occupait la quatrième position avant la poursuite de 15 kilomètres. Harvey a toutefois été devancé par le Français Maurice Manificat au fil d’arrivée et il a glissé au cinquième rang.

«Je pensais avoir une bonne chance de rester quatrième parce qu’il y avait un tel écart avec la 5e position, a expliqué Harvey. Je pensais qu’en aucun cas je pouvais être rattrapé. Voilà qui est bien décevant.

«Un top-5 à la fin d’une longue compétition par étapes est de loin mon meilleur résultat. Ma précédente meilleure performance personnelle était une 10e place. Ce fut un formidable tour pour moi.»

Les épreuves de samedi ne marquaient pas seulement la fin du tour mais également la conclusion de la saison 2015-16 de la Coupe du monde. Les globes de cristal remis aux champions de la Coupe du monde ont été décernés à l’extérieur de l’Europe pour la première fois de l’histoire.

Et l’hymne norvégien a joué en boucle, samedi.

Martin Johnsrud Sundby a remporté la poursuite par presque une minute pour ravir le dossard de leader et la couronne du tour au Russe Sergey Ustiugov. Chez les dames, Therese Johaug s’est imposée au 10km par plus d’une minute pour enlever le titre à sa coéquipière Heidi Weng.

Ivan Babikov, de Canmore, et Devon Kershaw, de Sudbury, ont respectivement fini aux 14e et 16e rangs. Le Canada a imité la Norvège et la Russie parmi les seuls pays à classer trois skieurs ou plus parmi le top-20.

Sundby et Johaug ont aussi mis la main sur les globes de cristal. Harvey s’est classé septième chez les hommes.

La Fédération internationale de ski a intégré les compétitions par étapes à la Coupe du monde en 2007. L’annuel Tour de Ski consiste à disputer plusieurs épreuves dans différents sites en Europe dans un laps de temps limité.

Comme la présente saison ne comportait ni Jeux olympiques ni championnats du monde, la FIS disposait d’une fenêtre pour mettre à l’essai un tour semblable en Amérique du Nord, où le ski de fond n’a pas la même popularité qu’en Europe.

La secrétaire générale de la FIS a affirmé que le Canada a prouvé qu’il peut gérer la logistique d’une compétitions par étapes et a ajouté que l’événement pourrait revenir. La prochaine année qui offre une «fenêtre» pour un tel tour serait 2020.

«Les chances sont très bonnes. Nous avons eu droit à un excellent tour, a déclaré Sarah Lewis. Il y a évidemment beaucoup d’autres pays qui vont s’inspirer de l’expérience et se montrer intéressés.

«Le Canada a joué un rôle de pionnier, ce qui est formidable. Mais je pense qu’il y a certainement un grand intérêt pour tenir une tournée nord-américaine dans le cadre de la Coupe du monde.

«Ça se déroule aux heures de grande écoute dans les marchés les plus importants d’Europe et les cotes d’écoute sont excellentes.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!