TORONTO – Le lanceur Marcus Stroman a publié une lettre d’amour à la ville de Toronto la journée même où il devait être le partant lors du match d’ouverture locale des Blue Jays.

Dans un texte publié sur le site Internet «The Players Tribune», le droitier de 24 ans qualifie Toronto de ville de baseball, ville de hockey, ville de musique, ville de mode et ville de grands restaurateurs.

«Et à travers toutes ces industries, tout le monde démontre son amour, a écrit Stroman. Les Leafs démontrent leur amour pour les Blue Jays. Drake et les autres artistes nous démontrent leur amour pour nous et les Raptors. Personne n’essaie de dominer la ville. Tout le monde représente le 6ix (en référence au code régional 416). Et si vous représentez le 6ix, ils vont vous appuyer.

«Il n’y a que de l’amour. C’est pour ça que Toronto est ma ville préférée.»

Stroman, qui est né à Medford, dans l’État de New York, a admis qu’il avait été fâché d’être repêché par les Blue Jays.

«Je ne voulais pas aller au Canada. Je ne connaissais rien de Toronto. Tout ce que je savais, c’est que ce n’était pas New York, là où j’ai grandi. Ce n’était pas Duke (là où il est allé à l’université). C’était le Canada. Un autre pays. Mais comme je l’ai dit, pour comprendre Toronto, il faut vivre l’expérience Toronto. Il faut être ici.

«Quand j’ai été rappelé en 2014, c’est là que j’ai pu vraiment vivre l’expérience qu’est Toronto, que j’ai découvert une place branchée, très moderne. Parfaite pour un jeune homme comme moi. C’est comme une petite ville, rien n’est trop gros. J’habite dans le centre-ville, je suis à cinq minutes de marche du Rogers Centre, d’un match des Raptors ou des Leafs. Je suis à 10 minutes des meilleurs restaurants en ville.

«Je suis devenu amoureux.»

Stroman prédit aussi une autre saison spectaculaire pour les Jays.

«Nous allons tout faire pour essayer de gagner à chaque jour. Et nous allons avoir du plaisir à le faire. Nous allons démontrer notre personnalité. Nous allons exprimer nos émotions. Je pense que c’est pour ça que nous sommes aussi bons. C’est pour ça que je crois que nous pouvons accomplir quelque chose de spécial.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!