AP Kevin Koe

BÂLE, Suisse – La dernière fois que le Canada a raflé la médaille d’or au Championnat du monde de curling masculin, c’était à l’aréna St. Jakobshalle, il y a quatre ans. Kevin Koe aura l’occasion de mettre fin à cette disette dimanche, dans cette même enceinte.

Koe s’est assuré d’obtenir au minimum la médaille d’argent vendredi en disposant du Danois Rasmus Stjerne 5-3 dans un match éliminatoire entre les deux premières têtes de série.

Le skip de Calgary et ses coéquipiers Marc Kennedy, Brent Laing et Ben Hebert ont pris les devants pour de bon en inscrivant trois points lors du septième bout.

«C’est la chance d’être champion du monde à nouveau et ces opportunités sont si rares et si espacées, surtout quand vient le temps de représenter le Canada, a mentionné Koe. Évidemment, nous voulons obtenir l’or pour notre pays, mais c’est aussi l’occasion pour notre équipe de gagner une fois de plus et ainsi couronner une très belle année.»

Le capitaine du Canada avait remporté la médaille d’or avec une formation différente en Italie, à Cortina d’Ampezzo, en 2010. Il s’était contenté de la quatrième position lors de son retour au Mondial, en 2014, à Pékin.

Le Danemark affrontera en demi-finale samedi le vainqueur du duel entre les troisième et quatrième têtes de série — le Japonais Yusuke Morozumi et l’Américain John Shuster.

Le gagnant de cette demi-finale affrontera l’équipe canadienne pour la médaille d’or, dimanche.

«Le curling est amusant pendant ces parties, a affirmé Koe. Tu veux sentir la pression et l’intensité parce que ça veut dire que tu es impliqué dans un affrontement important. Les deux formations ont bien joué et tout s’est réglé en un seul bout.»

Quand Stjerne a gaffé en septième manche, Koe a bien réussi son placement sur le bouton pour obtenir les trois points qui ont fait la différence.

«Je n’ai jamais réellement senti que cette partie se déroulait comme nous le voulions, a dit Stjerne, qui a gagné le Championnat mondial junior de curling masculin à Vancouver, en 2009. Ils ont joué avec confiance et ils ne nous ont rien laissé. Nous allons revenir à la base, tout n’est pas terminé.

«Nous savons que nous pouvons battre n’importe laquelle des équipes qui sortira gagnante du duel entre les troisième et quatrième têtes de série parce que nous l’avons déjà fait. Nous n’avons qu’à exécuter les coups et gagner en confiance.»

Pour sa part, le Canada bénéficiera d’une journée de congé, samedi.

«Nous jouons bien, alors je n’ai aucun problème avec cette journée de repos. Nous aurons un bonne séance d’entraînement demain et nous allons relaxer avec notre famille et nos amis», a conclu Koe.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!