Graham Hughes / La Presse Canadienne Ignacio Piatti, Karl Ouimette

TAMPA, États-Unis – La United Soccer League a suspendu l’attaquant jamaïcain Romeo Parkes pour le reste de la saison 2016 pour avoir attaqué le défenseur québécois Karl Ouimette lors d’un match, samedi.

Il écope aussi d’une amende au montant non spécifié tandis que les Riverhounds de Pittsburgh ont mis fin à son contrat.

Parkes et Ouimette ont reçu des cartons rouges pour leurs rôles dans une mêlée tardive lors du match entre les Riverhounds et les Red Bulls II de New York.

Alors qu’ils quittaient le terrain après leur expulsion, Parkes a donné un violent coup de pied par derrière à l’athlète de Lanaudière, l’envoyant au sol.

«Il n’y a pas de place dans notre circuit pour ce genre de comportement, dit le président de l’USL, Jake Edwards. Nous avons à coeur de défendre l’intégrité et la réputation du soccer. La sécurité des joueurs est primordiale, et nous ne tolérons pas le genre de conduite qui porte préjudice au bien-être de nos joueurs.»

Le propriétaire des Riverhounds, Tuffy Shallenberger, s’est excusé auprès des amateurs, des Red Bulls II et de Ouimette.

Sur Twitter, Parkes a reconnu qu’il était dans le tort et que son geste était inapproprié.

«Je demande aux partisans, à la ligue et à mes coéquipiers, ainsi qu’aux Red Bulls II, d’accepter mes excuses sincères», a t-il écrit.

Avant d’être chassé, Parkes a marqué le seul but des siens dans un gain de 3-1 des New-Yorkais.

Ouimette a pris part à sept matches dont six comme partant avec les Red Bulls en MLS, cette saison. Il a été prêté à la filiale pour le match de samedi.

Le joueur de 23 ans a défendu les couleurs de l’Impact de Montréal de 2012 à 2014.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!