RED DEER, Alta. – Timo Meier a marqué deux fois et les Huskies de Rouyn-Noranda ont battu les Wheat Kings de Brandon 5-3, samedi, lors du premier match des deux équipes à la Coupe Memorial.

Anthony-John Greer, Gabriel Fontaine et Philippe Myers ont également trouvé le fond du filet pour les Huskies. Francis Perron, un choix des Sénateurs d’Ottawa au repêchage de 2014, a amassé trois mentions d’aide.

Reid Duke, Tyler Coulter et John Quenneville ont enfilé l’aiguille pour les Wheat Kings.

Chase Marchand a fait du bon travail devant le filet des Huskies, lui qui a réalisé 38 arrêts dans la victoire. Jordan Papirny a quant à lui cédé cinq fois sur 29 lancers.

En début de saison, Marchand ne savait pas s’il allait pouvoir garder le filet d’une équipe, lui qui avait été placé au ballottage par les Tigres de Victoriaville.

«J’étais de trop, a-t-il dit. J’ai été chanceux de pouvoir me joindre à Rouyn-Noranda et l’équipe a été très accueillante.»

Marchand a montré une fiche de 29-6-1 en 38 matchs, en plus d’une moyenne de buts alloués de 2,42 et un pourcentage d’arrêts de .911. Il a aidé les Huskies à remporter la première coupe du Président de leur histoire.

Son entraîneur-chef, Gilles Bouchard, a été impressionné par sa résilience et son habileté à garder la rondelle hors de son filet depuis son arrivée.

«Au départ, nous étions dans l’inconnu. Nous savions qu’il avait obtenu de bonnes statistiques dans le passé, mais de match en match cette saison, il a fait du bon travail, il a été constant et il était compétitif lors des entraînements», a mentionné Bouchard.

Les Huskies, champions de la LHJMQ et l’équipe junior classée numéro un au Canada, ont fait la première apparition de leur histoire à ce tournoi tandis que les champions de la Ligue de l’Ouest y participaient pour la cinquième fois.

Meier a obtenu 23 buts et 51 points en 29 parties de saison régulière avec la formation de Rouyn-Noranda après avoir été acquis des Mooseheads d’Halifax.

Bouchard le voit d’ailleurs comme un rouage important de cette équipe et une des raisons pourquoi elle évolue dans le tournoi en ce moment.

«Il a marqué deux buts importants et il est très apprécié de ses coéquipiers. C’est un joueur important pour nous», a insisté l’entraîneur-chef.

Les Wheat Kings ont débuté la rencontre en lion, frappant tous les adversaires qui touchaient à la rondelle, et ils ont récolté les fruits de leurs efforts lorsque Duke a sauté sur un retour de lancer pour donner l’avance à son équipe après moins de trois minutes de jeu.

La troupe manitobaine a obtenu le premier avantage numérique de la rencontre quand Jérémy Lauzon a plaqué Jordan Thompson à la ligne bleue adverse. Les Wheat Kings n’ont pas réussi à marquer et à sa sortie du banc, Lauzon a remis à Greer, qui a trompé la vigilance de Papirny à 14:06.

Quelques minutes plus tard, Bruno-Carl Denis a décoché un tir de la pointe que Fontaine a habilement fait dévier dans le filet. Avec 24 secondes à faire en première, Meier a donné une priorité de deux buts aux siens.

Les Huskies ont poursuivi leur domination en deuxième période. En avantage numérique, Myers a fait scintiller la lumière rouge grâce à un tir des poignets du haut des cercles à 13:29 de l’engagement.

Meier, un choix de première ronde des Sharks au repêchage de 2015, en a rajouté quatre minutes plus tard en battant Papirny du côté de la mitaine.

Les Wheat Kings ont amorcé la troisième comme ils l’avaient fait en première, dominant même les tirs 20-2 à un certain moment. Ils ont réduit l’écart à 8:07 de la troisième lorsque Coulter a poussé la rondelle dans le but avant de tomber sur Marchand, qui a mis du temps à se relever.

Par la suite, Quenneville a saisi la passe d’Ivan Provorov pour s’échapper. Le choix des Devils du New Jersey a montré tout son savoir-faire en passant la rondelle entre ses jambes avant de la loger dans la partie supérieure.

Les Huskies joueront leur deuxième match du tournoi contre les Rebels de Red Deer, dimanche, tandis que les Wheat Kings se mesureront aux Knights de London, lundi.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!